Weboscope mesure d'audience, statistiques, ROI
Classement des meilleurs sites et positionnement

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/12/2014

Karlfried Graf DÜRCKHEIM II

aikido,aikido montlucon asptt,karlfried graf dÜrckheim

 VOILA UN AUTRE EXTRAIT DE

« HARA, centre vital de l’homme»

DURCKHEIM Karlfried Graf
Édition du Courrier du Livre 

Cette histoire nous montre encore que le plus important n'est pas le but, mais ce qu'il permet d'obtenir !

"C'était par une chaude journée d'été, à Tokyo, et j'attendais la venue de Maître Kenran Uméji, mon Maître de tir à l'arc. Je m'étais exercé tout seul pendant plusieurs semaines et je me réjouissais de montrer au « Maître» que j'avais bien appris ma leçon. J'étais curieux de savoir quelle nouvelle surprise m'attendait, car chaque leçon m'avait apporté une surprise.

L'étude d'un art japonais - qu'il s'agisse du tir à l'arc, de l'escrime, de l'art floral, de la peinture, de la calligraphie au pinceau ou de la cérémonie du thé - est pleine d'étrangeté pour l'étudiant occidental. Celui qui croirait, par exemple, que dans le tir à l'arc il s'agit de toucher la cible, commettrait une grosse erreur.

Mais de quoi s'agit-il donc ? C'est en fait ce que mon Maître m'apprit ce jour-là. Il arrive à l'heure convenue et, après une brève conversation autour d'une tasse de thé, nous nous rendons au jardin où se trouve la cible. Cette cible avait fait l'objet de ma première surprise, au début de mon apprentissage du tir à l'arc.

C'était une botte de paille d'environ 80 centimètres de diamètre, placée à la hauteur des yeux, sur un support de bois. Il est facile d'imaginer quel fut mon étonnement lorsque j'appris que tout élève devait s'exercer sur cette cible pendant trois ans, et cela à une distance de trois mètres ! Ce simple exercice répété pendant trois ans ! N'est-ce pas ennuyeux à la longue ? Non, au contraire, cela devient de jour en jour plus passionnant, au fur et à mesure que l'on pénètre le sens de l'exercice. En effet, le but recherché n'est pas de toucher la cible.

 aikido,aikido montlucon asptt,karlfried graf dÜrckheim

Mais de quoi s'agit-il donc ? C'est ce que mon Maître m'expliqua ce jour-là. Je me mets en position. Je m'incline d'abord devant le Maître qui se trouve en face de moi, comme le veut le cérémonial, puis devant la cible. Ensuite, je me tourne de nouveau face au Maître et exécute calmement les premiers mouvements. Les mouvements doivent se succéder harmonieusement, à la manière des vagues, chacune naissant de la précédente.

 

Je place l'arc sur le genou gauche, prends l'une des deux flèches appuyées contre ma jambe droite et la place sur la corde. De la main gauche, je tiens fermement l'arc et la flèche. Je lève lentement la main droite et l'abaisse, tout en expirant pleinement l'air de mes poumons. Puis, de cette main, je saisis la corde et, inspirant lentement, je lève et tends l'arc peu à peu. C'est là le mouvement décisif qui doit se faire avec calme et sans à-coups, telle la lune qui monte dans le ciel.

 

 

aikido,aikido montlucon asptt,karlfried graf dÜrckheim

Maître ANZAWA

 

Je n'ai pas encore atteint la hauteur voulue, au moment où, l'arc étant bandé au maximum, l'empennage de la flèche touche la joue et l'oreille du tireur, que la voix d'orgue du Maître, m'ordonnant d'arrêter, me fait sursauter. Étonné et quelque peu irrité de cette interruption dans un moment de concentration extrême, j'abaisse l'arc.

 

Le Maître me le prend des mains, enroule une fois la corde autour de l’extrémité supérieure de l’arc et me le rend en souriant me priant de recommencer. Ne me doutant toujours de rien, je refais toute la série de mouvements déjà décrite. Mais lorsqu’arrive le moment de tendre l'arc, je me trouve déjà au bout de mon savoir. L’arc ayant été deux fois plus tendu, mes forces ne suffisent pas pour le bander. Mes bras se mettent à trembler, je perds mon équilibre, vacille, c'en est fait du résultat de tant d'efforts de préparation.

Alors, le Maître commence à rire. Je fais désespérément un autre essai, mais en vain ; c'est un lamentable échec ! J'ai sûrement l'air fort dépité, car le Maître me demande ce qui m'irrite.

 

aikido,aikido montlucon asptt,karlfried graf dÜrckheim

 

Et moi de répondre aussitôt: « Comment pouvez-vous me poser une telle question ? Je me suis exercé pendant des semaines et, au moment crucial, vous m'arrêtez ! »

Le Maître rit de plus belle, puis, ayant repris son sérieux, me répond: « Que voulez-vous donc ? Que vous ayez acquis la forme requise pour accomplir votre tâche, je l'ai vu rien qu'à votre façon de saisir l'arc.

Mais retenez bien ceci : lorsque l'homme a atteint dans sa manière d'être, dans sa vie ou dans son travail, une étape qui lui a coûté beaucoup d'efforts, il ne peut rien lui arriver de pire que de voir le destin lui permettre de marquer le pas, de se figer dans l'état auquel il est parvenu. Si le destin lui est favorable, il lui enlève le résultat obtenu avant qu'il ne se raidisse, ne se sclérose. Voilà ce qu’un bon maître doit faire.

Car, au fond, il ne s’agit pas d’envoyer la flèche droit au but ; ici, comme dans tous les autres arts, l'objectif essentiel n'est pas le résultat extérieur mais bien le résultat intérieur, autrement-dit la transformation intérieure de l'homme. L'exercice d'une technique aboutissant à une performance sert également cette transformation.

Mais quel est le plus grand danger qui puisse menacer cette dernière, sinon de s'arrêter au résultat acquis ? L'homme doit progresser, progresser sans cesse ». La voix du Maître était devenue grave et émouvante.

 

aikido,aikido montlucon asptt,karlfried graf dÜrckheim

 

Ce qu'il enseignait à travers le tir à l'arc était autre chose qu'un sport d'agrément dont le but est la victoire sur les autres compétiteurs ; il s'agissait d'une école de la vie, c'est-à-dire d'une pratique initiatique enseignant le chemin intérieur .

Au début, il faut, bien entendu, apprendre la technique. Mais c'est seulement lorsqu'on la possède à fond que commence le vrai travail, l'incessant travail sur soi-même. Le tir à l'arc, comme tout autre art, n'est pour le Japonais qu'une occasion de s’éveiller à l’Être, c'est-à-dire à son être essentiel. Or cela présuppose que l'on entreprenne de se purifier de son moi vain et ambitieux qui, précisément parce qu'il ne se préoccupe que de l'aspect extérieur des résultats, met en danger la perfection même de ceux-ci. Ce n'est qu'après avoir triomphé de ce Moi que l'on peut réussir dans l'accomplissement d'une tâche. La réussite n'est plus alors le fruit d'un savoir-faire dirigé par une volonté ambitieuse, mais celui d'une transformation de l'homme en son être. La réussite est alors la manifestation d'un état intérieur qui libère une force profonde, quasi surnaturelle, laquelle, pourrait-on dire, produit la perfection sans notre contribution consciente. Il apparaît donc clairement que le sens de l’exercice est la transformation de l’homme."

 

VOIR AUSSI LA NOTE :

le zen dans l'art chevaleresque du tir à l'arc. E HERRIGEL

POUR LES DEUX VIDÉOS EN FIN DE NOTE DE DEUX GRANDS MAITRES

OBSERVER LA CONCENTRATION, LA PRÉSENCE ET LA MAÎTRISE DE CHACUN

 

 

 

Inagaki Sensei: Fragments


02/12/2014

ANDRE NOCQUET III

 

aikido,aikido montlucon asptt,andré nocquet

Outre les une ou deux notes sur André Nocquet sur le blog, et celle-là également, j'ajoute aujourd'hui une biographie très complète issue du site de GUILLAUME ERARD.

cliquer sur la photo ci-dessous pour la lire

 

morihei-andre-nocquet.jpg

 

On ne se lasse pas de voir et revoir des vidéos de Maître NOCQUET, sa touche particulière si reconnaissable, sa silhouette trapue. Là où l'on peut penser raideur, il y a centrage et disponibilité. Même après 80 ans, cela lui permet de bouger et de plonger au centre de l'action pour un résultat à la hauteur de l'engagement de uke.

 

 

Festival des Arts Martiaux à Bercy : Maître Nocquet

 


 

 

 

STAGES MAITRE A. NOCQUET - ANNÉE 90 PARTIE 1 - DU SITE AÏKIDO BEAULIEU -


 

STAGE MAITRE A. NOCQUET - ANNÉE 90

PARTIE 2 DU SITE AÏKIDO BEAULIEU


 

 

STAGE MAITRE A. NOCQUET - ANNÉE 90

PARTIE 3 - DU SITE AÏKIDO BEAULIEU


 

 

STAGE MAITRE A. NOCQUET ANNÉE 90 -

PARTIE 4 DU SITE AÏKIDO BEAULIEU


 

 

 

01/12/2014

MICHELINE VAILLANT-TISSIER

   

aikido,aikido montlucon asptt,micheline tissier

 

Ce Dimanche a eu lieu un stage deMicheline Vaillant-Tissier 6ème Dan Aïkikaï,

[voir la première note ( ICI )]

à Royat dans le Puy De Dôme (63), au club d'Alain Royer, 7ème Dan, DTR de la Région Auvergne.

Environ soixante-dix Aïkidokas sur le tatami, un peu petit, il est vrai... mais tout a été fait pour pratiquer dans la sécurité. Grâce aux consignes de Micheline Vaillant-Tissier, pas de traumatologie à déplorer, chacun essayant de gérer son espace avec celui des autres. Trois heures trop vite passées, où Micheline Vaillant-Tissier a apporté à chacun suivant son niveau des informations et conseils pertinents et toujours avec un sourire radieux. Des conseils adaptés aux différents niveaux de pratique proposés, et on peut dire que tout le monde en a eu pour son grade !!! Beaucoup de gradés de la région mais aussi quelques élèves à elle, ainsi que d'autres gradés d'autres régions.

Comme à chaque fois, cela restera un bon souvenir mais pas seulement...

Je dois d'ailleurs remercier Philippe Blanchard, un pratiquant de Corrèze, qui lors de notre échange sur Chudan Tsuki a su avec un calme exemplaire essayer de dissoudre le bug mental auquel j'ai été soumis. Impossible de partir correctement en faisant une coupe kaesa giri  afin de perturber la frappe de uke. Peut être cela vous est-il déjà arrivé et dans ces instants mieux vaut tomber sur un partenaire compréhensif !!!

Merci aussi à sa femme pour les photos suivantes...

CLIQUER SUR LES PHOTOS POUR AGRANDIR

aikido,aikido montlucon asptt,micheline tissier

aikido,aikido montlucon asptt,micheline tissier

aikido,aikido montlucon asptt,micheline tissier

aikido,aikido montlucon asptt,micheline tissier

aikido,aikido montlucon asptt,micheline tissier

aikido,aikido montlucon asptt,micheline tissier

 

 

Je n'ai pas de vidéo de ce stage, aussi comme d'habitude, je vous propose certaines du web.

 

 

Me Micheline Tissier-Vaillant Extrait de cours : Jyu-wasa


 

Me Micheline Tissier-Vaillant portrait 01


 

 

Micheline Tissier Torino ridotto


29/11/2014

DANIEL ANDRE BRUN

Daniel André Brun est né à Bordeaux en novembre 1925. En 1935, à 10 ans, il pratique la gymnastique et la lutte, puis en 1946, il commence le Judo et ceci pendant 34 années jusqu'en 1980. Il pratique avec Maître Kawashi, Maître Awazu et Maître Michigami (+), et obtint son premier Dan en 1952. Il arriva jusqu'au 5ème Dan, et devint arbitre international. Il découvrit pour la première fois l'Aïkido, lors de la première démonstration d'Aïkido en France qui eu lieu en 1951 à Paris lors d'un championnat Européen de Judo. C'est Maître Minoru MOCHIZUKI, élève à la fois de Maître Jigoro KANO en Judo et de Maître Morihei UESHIBA en Aïkido, qui accepta d'en faire une démonstration lors des pauses entre les demi-finales et finales. Daniel André Brun fut l'un des six judokas  avec André Nocquet qui devaient attaquer Maître Minoru MOCHIZUKI, sans retenue, tous ensemble armés de bâton, sabre en bois, manches à balais... Le résultat fut qu'ils volèrent dans tous les sens .Il décida à ce moment d'étudier cet Art nouveau. En 1952, arriva en France Tadashi Abe et il devint son élève. Il allait à Paris plusieurs fois par mois et y restait 4-5 jours et travaillait avec lui, tout seul. Cela a duré 4-5 ans.


Pendant huit ans, Tadashi Abe posa les bases de l'Aïkido en France voir les notes (1) et (2) . Daniel André Brun fait partie des toutes premières ceintures noires d’Aïkido françaises. Son 1er Dan lui fut décerné en 1954 par Tadashi Abe. Après le départ de Maître Tadashi Abe, Daniel André Brun continue à pratiquer l'Aïkido avec Maître Nocquet, de retour du Japon, qui lui attribuera ses grades jusqu'au 5ème Dan en 1978.

Faisant partie des plus hauts gradés de l'époque, il exercera la fonction de Conseiller Technique National membre de la commission des grades au sein de la FFAD (Fédération Française d'Aiki-DO) de Maître André Nocquet qui deviendra la FFAK (Fédération Française d’Aïkido et Kobudo). Il sera aussi Conseiller Technique Européen au sein de l'UEA (Union Européenne d'Aïkido, fondée par Maître André Nocquet en 1969). En 1982/1983, la volonté de réunification des différentes tendances en Aïkido n'aboutit pas. Le groupe de Maître Tamura crée la FFLAB en 1982. Il sera rejoint en 1985 par le groupe GHAAN de Maître André Nocquet. La FFAAA est créée  en 1983 avec C. Tissier comme directeur technique national.
C'est à cette époque qu'avec d'anciens élèves de la FFAK, Daniel André Brun crée en 1984 la FFAT (Fédération Française d’Aïkido Traditionnelle), école issue d'un courant existant depuis les origines de l'Aïkido Français avec Maître Tadashi Abe.

Maître Hirokazu KOBAYASHI, Daniel André Brun et André Nocquet


Il développe la FFAT aussi en Europe, en Allemagne, en Angleterre, en Roumanie. En 1995, il fonde la CEA, Confédération Européenne d'Aïkido.

"Je n’ai pas eu d’autres professeurs que Tadashi Abe, mon Maître est Tadashi Abe." dit-il.
Dans les années 60, d'autres experts japonais arriveront en France tels que Maître Masahilo NAKAZONO et Maître Masamichi NORO (1961),  Maître Hiroo MOCHIZUKI (1963), Maître Nobuyoshi TAMURA (1963), puis plus tard, sur invitation de Maître André NOCQUET, Maître Hirokazu KOBAYASHI. Il participa à certains des stages mais son Maître racine restera Tadashi Abe .
La Commission Technique de la FAT lui décernera les grades de 6ème Dan (1985), 7ème Dan (1993), puis 8ème Dan (2001).

Daniel André BRUN est décédé le 10 octobre 2013.

Quelques années avant cette disparition, après un parcours de plus de 70 ans d'Arts Martiaux, il recevait le titre honorifique de 9ème Dan, consacrant sa vie passée à transmettre l'Aïkido.

 

Mikonosuke Kawaishi, Minoru Mochizuki and André Nocquet - Rare Budo Demonstration (1951)


 

 

 

 

 

28/11/2014

CLAUDE CEBILLE

cebille_portrait1.JPG

 

Claude Cébille pratique dès l'enfance le Judo et le Jujutsu, puis il découvre l’Aïkido en 1958 avec Guy Lorenzi.
Il devient 1er Dan en 1962 et 6ème Dan en 1990.
Élève d'André Nocquet depuis le début, il crée l’Association Budo Arts Martiaux qu’il nomme AÏKI MAKOTO RYU .
Responsable Technique National dès 1983 du GHAAN, groupe dirigé par Maître Nocquet, il fait partie des 4 experts auxquels André Nocquet confiera sa succession avant son décès en 1999.
C'est également un expert en IAÏ jutsu.
Claude Cébille est décédé le 19 octobre 2014

 

Aïkido Claude Cébille


 

 

aikido sen no sen partie 2


 

 

Claude Cébille 6ème Dan - Stage en hommage à Maître Nocquet


27/11/2014

Karlfried Graf DÜRCKHEIM

aikido,aikido montlucon asptt,karlfried graf dÜrckheim

 

Karlfried Graf Dürckheim est né en Munich, en Allemagne en 1896. Après des études universitaires, il obtint un doctorat en philosophie et en psychologie.
En 1935, en mission pour le Ministère des affaires étrangères, il étudie les fondements de l’éducation japonaise et le bouddhisme zen. Il s'initie au zen rinzai et pratiqua le Kyūdō avec le Maître Kenran Umeji.

 

aikido,aikido montlucon asptt,karlfried graf dÜrckheim

Maître Kenran Umeji

 

Il rentre en Allemagne en 1947 et crée à partir de 1951 en Forêt Noire un centre de pratique centré sur l’esprit du zen japonais mais sans le côté religiosité. Il s'intéresse intensément à ce que cette pratique peut développer chez chacun d'entre nous.

Il dit : "m'intéresse l'homme dans sa profondeur, dans son Être essentiel" ; sa première préoccupation est l'homme et non la religion dont il est issu.

Ce qu'il recherche, c'est la perception de l’Être essentiel au fond de nous-même et la possibilité de lui donner tout l'espace dont il a besoin pour s’épanouir.

Il meurt en décembre 1988 à Todtmoos, en Forêt-Noire.

 

Un de mes livres de chevet est :

Hara. Centre vital de l'homme

 

aikido,aikido montlucon asptt,karlfried graf dÜrckheim

 

 écrit par Karlfried Graf DÜRCKHEIM. J'ai découvert ce livre grâce à celui de Christian Tissier "Aïkido Fondamental :Techniques et connaissances Fondamentales", il en faisait référence dans un chapitre consacré au "Seika Tanden, Hara". Le Hara est toute la région qui entoure le Seika Tanden. La traduction de Hara est "ventre". Le
Seika Tanden est le centre de gravité de l'homme, il se trouve un peu en dessous de l'ombilic. Pour Karlfried Graf DÜRCKHEIM, avoir le Hara, c'est

"parvenir à l'acquisition ferme d'un état d'être, grâce auquel la maîtrise acquise dans une technique est disponible au moment crucial, d'une façon naturelle et non pathétique" et, comme le dit Christian Tissier dans cet ouvrage :

"Le Hara permet à l'homme qui le possède de vivre le monde des sensations et de l'intuition avec un détachement complet et une absence totale de préjugés...Vivre avec le Hara, c'est vivre dans le présent, ici et maintenant".

 

Le but de cette note est de vous faire découvrir la puissance du Hara et la possibilité de travailler dessus. Les phrases suivantes, issues du livre de Karlfried Graf DÜRCKHEIM, ont trouvé une résonance en moi et un sens dans ma pratique de l’Aïkido, mais cela est transposable à toutes activités...

"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

 

aikido,aikido montlucon asptt,karlfried graf dÜrckheim

 

L'homme ne sera complet que dans la mesure où son Soi sera la réalisation de son être essentiel.

Seuls des exercices assidûment répétés conduisent à la véritable technique, et seule la véritable technique permet d'atteindre la perfection dans l'action ou dans l’œuvre.

En réalité, toute action sans cesse répétée contient en elle-même la possibilité d'un accomplissement parfait.

Le propre du chef-d’œuvre est qu'on n'a rien à ajouter ou à supprimer. Chaque détail est nécessaire, car il a sa place dans l'ensemble.

Le sens de la pratique, de l'exercice, n'est pas dans l'exercice lui-même mais dans ce que, finalement, il permet d'accomplir.

Il n'y a qu'une seule pratique. Elle ne donne pas un savoir technique, mais engendre un certain état intérieur qui est le meilleur garant du savoir-faire.

Le sens de l'action ou de l’œuvre passe alors du plan extérieur au plan intérieur. On ne vise pas le succès concret, mais la formation d'un état d'être dont la stabilité permet aussi, bien sûr, d'obtenir un résultat parfait, mais dont le but est la réalisation de l'être.

Cet état intérieur que nous devons, par l'exercice, découvrir, développer et fortifier est essentiellement fondé sur l'existence d'un centre de gravité inébranlable dans le centre vital de l'homme, donc sur le Hara.

 

aikido,aikido montlucon asptt,karlfried graf dÜrckheim

 

 

POUR FINIR, VOICI UN EXTRAIT PDF DU

Hara. Centre vital de l’homme
Karlfried Graf DÜRCKHEIM
1967
trad. Claude Vic
éd° Le Courrier du Livre (1974)

CLIQUER SUR LE KANJI POUR LE LIRE

aikido,aikido montlucon asptt,karlfried graf dÜrckheim

 

25/11/2014

MICHEL BECART

aikido,aikido montlucon asptt,michel becart

Juste une petite information que je n'avais pas mis sur la première note (ici ) consacrée à Michel Bécart.

Avec un an de retard !!!

Michel Bécart ne fait plus partie de la FFAB, depuis le 15/10/2013.

Assez discret, mais bien actif, il était en stage ce week-end en Belgique avec l'Union Belge d'Aïkido dont il est Responsable Technique.

Il sera  le samedi 6 décembre à St Jean-de-Braye dans le Loiret (45).

Il est à noter qu'il cumule maintenant plus de cinquante années de pratique, ayant débuté l’Aïkido en 1964.

 

Michel Bécart a sorti trois DVD dont voici les jaquettes.

 

 

DVD2 michel Becart  Les fondamentaux.jpg

DVD1/FONDAMENTAUX

 

DVD1 michel Becart  ENERGIE ET MOUVEMENTS.jpg

DVD2/ ÉNERGIE ET MOUVEMENT

 

DVD3 MICHEL BECART BOKKEN Techniques et applications.jpg

DVD3/TECHNIQUES ET APPLICATIONS

 

Michel Bécart - Festival de Bercy 2008


 

 

Michel Bécart, cours janvier 2014


 

 

 

 

24/11/2014

DIDIER ALLOUIS

aikido,aikido montlucon asptt,didier allouis

 

Didier ALLOUIS est Shihan, 6ème DAN Aïkikaï

Il débute l'Aïkido en 1973 à 13 ans, il est 1er DAN à 16 ans.

il commence à enseigner en 1984 jusqu'en 1986 à la MJC Lyon St Rambert puis à la MJC Villette.

Il crée le club d'Irigny puis ouvre le dojo ARA, inauguré par TAMURA Senseï en 2001.

En février 2013, il s'est vu décerner, au nom de Doshu Moriteru UESHIBA, le titre de Shihan.

Animateur Technique Régional, chargé d’Enseignement National, membre de Comité de Coordination Technique, responsable de la Commission 3ème et 4ème Dan, Membre du comité de Réflexion et de proposition, pour la FFAB.

 

 

Didier Allouis - 7 et 8 décembre 2013 - SPDM

 


 

Extrait du DVD Aiki Evasion : Didier ALLOUIS


23/11/2014

DANS LA RUE...

 

Capture.PNG

 

 

Pour ce dimanche, je vous propose une petite vidéo tchèque qui circule depuis quelques mois sur le net. L'acteur principal est 5ème Dan, mais il y a aussi des 4ème Dan, 3ème Dan,etc. dans les agresseurs, heureusement vu les chutes sur les pavés !!!

 

Street story (Czech short movie)


 

 BIEN SÛR UN PEU DE PRÉPARATION, CELA RESTE UN COURT MÉTRAGE !!!

 

Street story (BEHIND THE SCENES)


00:10 Publié dans articles, Blog, liens, videos | Lien permanent |  Imprimer |  Facebook |

22/11/2014

KORETOSHI MARUYAMA

koretoshi-maruyama.jpg

 Koretoshi Maruyama Senseï est né à Tokyo, le 5 Octobre 1936.

Il pratiqua le Judo au Kodokan, la boxe, la lutte à l'école Rikidozan (Rikidozan était un Sumotori, célèbre lutteur dans les années 50) et l'haltérophilie.

En 1957, trouvant que le facteur force était trop prééminent dans ces disciplines, il se tourne vers l’Aïkido et entre à l'Aïkikaï le 26 novembre, ainsi qu'au club de l'université de Keio, dont Tohei Senseï était l'instructeur.

aikido,aikido montlucon asptt,koretoshi maruyama

KOICHI TOHEI

Il trouve dans l’Aïkido ce qu'il recherchait depuis toujours, à savoir une discipline martiale empreinte de spiritualité et d'utilisation du corps sans effort. Il continue de se former tout en travaillant dans l'entreprise familiale, et en 1967, nommé 6ème Dan par O Senseï, il devint instructeur à plein temps, quittant ses responsabilité au sein de l'entreprise.

En 1965, il côtoie à l'Aïkikaï Hombu Dojo les Maîtres : Tamura Iwao, Masuda Seijuro, Watanabe Nobuyuki, Akira Tohei, Suganuma Mamoru, Kobayashi Hirokazu, Endo Seishiro, Kuroiwa Yoshio, Imaizumi Shizuo, Kurita Minoru, Sasaki Masando .

En 1971, il alla enseigner à Hawaï et en 1972, il suivit son Maître Koichi Tohei qui venait de rompre avec l'Aïkikaï pour former la  Ki no Kenkyukai (ki society). Il devint chef instructeur pour Hawaï et enseigne également à l’Université Keïo au Japon. Il assume également la présidence de la Ki no Kenkyukai en 1990 pendant un peu plus d'une année.

aikido,aikido montlucon asptt,koretoshi maruyamaaikido,aikido montlucon asptt,koretoshi maruyamaaikido,aikido montlucon asptt,koretoshi maruyama

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

DE GAUCHE A DROITE :

Haruchika Noguchi ,Mikao Usui, Keizo Hashimoto

 

Il étudie le Seitai du Maître Haruchika Noguchi afin d'apprendre comment utiliser le ki dans la vie quotidienne et de pouvoir soigner à travers cette énergie, le Reiki du Maître Mikao Usui pour permettre à l'énergie de bien circuler dans le corps à travers les méridiens vers chaque organe puis, à travers les mains, de canaliser cette énergie et de corriger les déséquilibres énergétiques.
 Il étudie également le Soutai Hou du Maître Keizo Hashimoto, autre médecine alternative de rétablissement de l'équilibre structurel  par la manipulation du corps avec douceur en association avec le souffle.

Il relie ces enseignement à travers ce qu'il nomme Shindo.

Dans le même temps, il a aussi étudié avec le Prêtre Zen Shogen Munou, et rentre dans le temple de ce Maître bouddhiste et apprend à utiliser l'esprit positivement, en relation avec le Yogācāra, une des écoles du bouddhisme Mahāyāna , aussi appelée Cittamatra en sanskrit, pour qui tous les phénomènes sont de la nature de l'esprit. Seule la conscience libérée de la dualité sujet/objet existe. Il étudie le mantra « Nous sommes fondamentalement l’esprit ».

aikido,aikido montlucon asptt,koretoshi maruyama

 Koretoshi Maruyama Senseï


EN 1996, il crée l’Aïkido Yuishinkaï, vision de ce qui pour lui représente l’Aïkido. Il recherche le calme intérieur, l'extension du ki, la relaxation et bien sûr l'attention bienveillante à autrui.

 Un esprit avec une attitude négative, avec des pensées négatives, aura pour effet de nous montrer une vision sombre de notre quotidien. Un esprit avec des pensées positives nous éclairera au quotidien et nous permettra d'envisager chaque situation clairement sans le filtre noirci par nos projections mentales déformées par notre appréciation on ne peut plus fluctuante.

Koretoshi Maruyama Senseï a beaucoup voyagé à Hawaï, aux États-Unis, en  Australie, en Nouvelle-Zélande, à Singapour,  aux Philippines, au Guam,  en Angleterre, en Italie et dans d'autres parties de l'Europe.

 

Master Koretoshi Maruyama, Aikido Yuishinkai Seminar 2008