Weboscope mesure d'audience, statistiques, ROI
Classement des meilleurs sites et positionnement

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/01/2015

RENE VDB (II)

VVDB.jpg

J'adore cette photo de René VDB prise lors d'un stage à Néris-les-Bains (03) en 2004.

Voir la note  ICI.

 

J'ai eu envie en ce début d'année 2015 de rappeler le souvenir

de René VDB ( Van Droogenbroeck),

Je l'ai peu connu, seulement lors de quelques stages, mais il m'a laissé un souvenir toujours présent aujourd'hui, d'intégrité, de passion, de joie de transmission, d'exigence... Aussi, je publie une nouvelle note afin que ceux qui ne le connaissaient pas puissent un peu avoir un aperçu de son immense maîtrise...

Voir le site de son Dojo au Havre

http://www.rene-vdb.org/

René van Droogenbroeck en Autriche.

Lire le pdf en cliquant sur la photo ci-dessous

 

vsdb.jpg

 

 

René VDB Sensei Bercy


13/01/2015

KAGAMI BIRAKI 2015

aikido,aikido montlucon asptt,kagamibiraki

Ce dimanche 11 janvier 2015 a eu lieu la cérémonie du Kagamibiraki au Hombu Dojo de l'Aikikai  à Tokyo.
C'est le premier évènement de l'Aikikai de la nouvelle année, durant lequel après un discours du Doshu Moriteru Ueshiba ainsi que d'autres personnalités, le Doshu exécuta une démonstration, sur un espace très réduit et remit les diplômes de hauts grades, un par niveau. La liste de ces nouveaux gradés est visible sur la note d'hier, ou bien sur le site de l'Aikikai.


Puis, ce fut le moment de la collation et des félicitations...

 

aikido,aikido montlucon asptt,kagamibiraki

 

 

Moriteru Ueshiba Kagamibiraki 2015

 

 SOUS DEUX ANGLES DE VISION



 

12/01/2015

PASCAL DURCHON

pascal_durchon1.jpg

Nouvelle nomination depuis dimanche 11 janvier 2015 :

Pascal Durchon obtient le 6ème Dan AÏKIKAÏ.

 

VOIR LA LISTE DES NOMINATIONS 2015 LORS DU KAGAMIBIRAKI AU Hombu Dojo Aikikai

sur ce lien

 

Voir la note suivante sur Pascal Durchon

ICI

 

Aikido with Pascal Durchon, April 2013


11/01/2015

SYSTEMA RUSSE

Déstabilisation du schéma corporel par des frappes sur des points ciblés de l'architecture musculaire...

Également le travail interne déstabilisant immédiatement le partenaire par rupture de sa structure, le partenaire lutte pour rester stable, il lutte contre lui-même, comme le dit l'un des pratiquants ...

 

27, 28, 29 nov 2014 - MIKHAIL RYABKO à Paris/Maisons-Laffitte


 

Martin Wheeler Systema - structure breaking using strikes


Vladimir Vasiliev on Systema: Fundamentals of Knife Disarming


 

 

10/01/2015

KARLFRIED GRAF DURCKHEIM (III)

 

catphoto.jpg

Je vous livre un nouvel  extrait de :  « HARA, centre vital de l’homme »

 de Karlfried Graf Durckheim qui raconte sa rencontre avec un Maître Zen et qui illustre bien

la maturité intérieure  et l'accomplissement qui en résulte.

Voir aussi ce lien   ICI
       
"Cela se passa lors de la visite d'un cloître japonais à Kyoto, en 1945. Un ami japonais obtint pour moi une audience auprès du Maître Hayashi, abbé du célèbre monastère Zen de Myoshinji. Or les japonais ont la délicate coutume de se faire des cadeaux. Le visiteur, lorsqu'il est reçu pour la première fois, apporte un cadeau à son hôte et, à son tour, ce dernier veille à ce que son invité ne reparte pas les mains vides. Le cadeau le plus apprécié est toujours celui qui est l’œuvre même de la personne qui l'offre. Ainsi, lorsque, au terme d'une longue et fructueuse conversation, le moment de prendre congé arriva, voici que le maître me dit : "Je voudrais vous faire un petit cadeau. Je vais vous peindre quelque chose." Deux jeunes moines apportèrent le matériel nécessaire. Sur une natte recouverte de tissu rouge, on plaça une feuille très mince de papier de riz de 60x20cm maintenue en haut et en bas par une barre de plomb. Puis on apporta les pinceaux et l'encre. Il s'agissait, en fait, d'un bâton d'encre de Chine que l'on transforme en encre liquide en le frottant longuement contre les parois d'une pierre noire évidée contenant un peu d'eau.
Avec le plus grand calme et tout le cérémonial requis, comme s'il avait un temps infini - et un Maître a toujours intérieurement un temps infini - l'abbé se mit à préparer son encre. D'un mouvement régulier de la main, il frotta jusqu'à ce que l'eau noircisse. Étonné de voir le Maître faire ce travail lui-même, je demandais pourquoi il en était ainsi. Sa réponse fut très significative : " Grâce au tranquille mouvement de va-et-vient de la main qui prépare l'encre avec soin, un grand calme gagne tout votre être et c'est seulement d'un cœur parfaitement calme que peut naître quelque chose de parfait. "
Enfin, tout fut prêt. Le Maître Hayashi s'assit sur ses talons, le corps bien droit, le front serein, les épaules relâchées, dans cette position caractéristique de celui qui pratique depuis longtemps "l'assise" : tronc détendu bien qu'en même temps empli d'une tension juste, vitale. D'un mouvement inimitable, tant il était calme et fluide, le Maître saisit le pinceau. Pendant un instant, il fixa le papier, le regard comme perdu à l'infini. Puis il sembla s'ouvrir de plus en plus vers vers l'intérieur et attendre que l'image qu'il contemplait sorte librement, comme d'elle-même. A aucun moment, il ne sembla hanté par la crainte de ne pas réussir son projet, ou encore par le désir ambitieux de réussir à tout prix. Et le résultat fut le témoignage d'une maîtrise qui exprimait bien davantage que la maîtrise parfaite d'une technique.
Des traits sûrs du pinceau naquit peu à peu l'image d'une Kwannon, déesse de la charité divine. Il traça d'abord le visage, par une série de traits fins ; puis, en appuyant davantage, il peignit le vêtement et les pétales de la fleur de lotus sur laquelle la déesse se tient assise. Ensuite vint le moment qui m'incite à rapporter cette anecdote, le moment où le Maître se mit à dessiner le nimbe qui entoure la tête de la Kwannon, c'est-à-dire à dessiner un cercle parfait. Tous ceux qui étaient présents retinrent leur souffle. Cette manifestation d'une liberté souveraine dépourvue de toute crainte, dans l'accomplissement d'une action dont la perfection ne saurait être troublée, représente toujours une expérience émouvante. Il faut dire que, sur ce papier de riz d'une extrême finesse, le moindre arrêt du pinceau, la moindre hésitation, produisent une tâche qui gâche tout. C'est donc sans s'arrêter que le Maître trempa son pinceau dans l'encre, le frotta légèrement, enleva le liquide superflu, puis, comme s'il s'agissait de la chose la plus simple au monde, dessina d'un seul mouvement le cercle parfait, symbole de la pureté divine rayonnant de la déesse. Ce fut un moment inoubliable. La pièce entière s'était emplie d'un calme bienfaisant, le calme qui habitait le Maître émanait tout simplement du cercle parfait qu'il venait de dessiner.

Capture.PNG


Quand Maître Hayashi me remit la feuille, je le remerciai et lui demandai : " Comment fait-on pour devenir un Maître ?" Il me répondit en souriant :" Il suffit de laisser sortir le Maître qui est en nous. Oui, c'est tout simple, il faut le laisser sortir."

Dans chaque exercice ainsi compris, l'homme apprend à se dominer lui-même. Il va de soi que l'acquisition du savoir-faire nécessite tout d'abord une attention soutenue, une volonté ferme et infatigable ainsi qu'une grande régularité dans la pratique d'exercices sans cesse répétés jusqu'à ce qu'enfin la technique soit acquise. Mais l'exercice, dans le vrai sens du terme, ne commence que lorsque l'on possède cette dernière. Alors seulement, l'élève pourra relâcher l'emprise de son moi qui constitue un obstacle sur la voie aussi bien par l'ambition et le désir de briller que par la crainte d'échouer qui le caractérisent  ".

L'ennemi le plus tenace que l'on rencontre lorsqu'on entreprend d'acquérir la force du centre vital est donc le Moi ambitieux qui empêche la parfaite manifestation du savoir faire.

09/01/2015

PASCAL HEYDACKER

heydacker_320.jpg

 

Pascal Heydacker débute l’Aïkido en Bourgogne, à Dijon, avec Michel Desroches. Il suit les stages de sa région, dirigés par Tamura Sensei, Maître Nocquet et Christian Tissier... Son idéal se rapproche de Nocquet Sensei ; ainsi part-il à Paris pour suivre son enseignement. 3ème DAN en 1989, il suivra son Maître jusqu'à sa mort en 1999. Il pratiqua avec les hauts gradés du GHAAN (Groupe Historique Aïkido André Nocquet), Claude CEBILLE (décédé en octobre 2014) et Hervé DIZIEN et deviendra un des principaux Uke d'André Nocquet.
Actuellement 6ème Dan, il fait partie du collège technique du GHAAN.
Il n'hésite pas à pratiquer et à chercher à enrichir sa pratique par d'autres sensibilités : Kono Sensei, Hino Sensei, invités régulièrement par Léo Tamaki, ainsi que Shimizu Sensei, Yamada Sensei, Moriteru Ueshiba, l'actuel Doshu...

NAMT avec Pascal Heydacker AÏKIDO


 

Source : le site de Meudon.

08/01/2015

TAMBO (II)

VOICI UN ARTICLE DU CÉLÈBRE MAGAZINE DES ARTS MARTIAUX "BUSHIDO" DES ANNÉES 80. L'ARTICLE EST TIRE DU N° 9, deuxième semestre 1984.

CLIQUER SUR LES PAGES POUR AGRANDIR ET POUVOIR LIRE

tambo1.jpg

tambo2.jpg

TAMBO3.jpg

TAMBO4.jpg

07/01/2015

MORIHEI UESHIBA

3326782652.jpg

Je viens de me rendre compte que je n'avais pas mis de biographie de Morihei Ueshiba sur le Blog. Il est vrai que celle-ci se retrouve un peu partout sur le web, certaines plus précises que d'autres. Pour ma part, je vais vous rediriger vers le site d'Yvan Bel "Fudoshinkan-le monde des arts martiaux" qui est pour moi un très bon site, avec toujours des articles bien documentés, que j'apprécie de lire.

CLIQUER SUR LES DEUX LIENS BLEUS

06/01/2015

TOMOKO TAKEDA

 

book-carvings-tomoko-takeda-8.jpg

 

Tomoko Takeda est un artiste désigner japonais. La lecture de " Fragments d'Histoires " dévoile la minutie de son travail afin de parvenir à l'émergence d'un objet d'art.
Plonger dans le monde enchanteur des œuvres littéraires, mais cette fois-ci en visualisant l'esprit du livre lui-même.

Comme il le dit :
"Parmi ces chefs-d'œuvre, les livres ne sont pas pour la lecture, mais destinés à être regardés et appréciés".
Ces œuvres sont directement sculptées dans le livre, en couches multidimensionnelles.

 

Deux ans de vacances de Jules Verne

aikido,aikido montlucon,asptt,tomoko takeda

Le Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry

aikido,aikido montlucon,asptt,tomoko takeda

 Alice Aux Pays des Merveilles de Lewis Caroll

aikido,aikido montlucon,asptt,tomoko takeda

Le fil de l'araignée par Akutagawa Ryunosuke

aikido,aikido montlucon,asptt,tomoko takeda

 

 

00:13 Publié dans articles, Blog | Lien permanent |  Imprimer |  Facebook |

04/01/2015

Jacques Bardet

 

 

BARDET.JPG

 Jacques Bardet a découvert l’Aïkido par l'intermédiaire d'un ami qui lui a parlé de cette discipline. Le premier Dojo qu'il visita était celui de Toshiro Suga. Il décida tout de suite de pratiquer avec lui. Jacques Bardet a commencé l'Aïkido il y a plus de 40 ans. Il suivit régulièrement Seiichi SUGANO Sensei plusieurs années, aussi bien en France qu'en Belgique. Puis il découvrit son Maître Nobuyoshi TAMURA. Shirata Sensei et Osawa Sensei l'ont touché par la présence qu'ils dégageaient.

Nommé  Shihan en Février 2013

et 7°Dan Aïkikaï au 13 Décembre 2013

BE, CEN de la FFAB.

il est responsable de la commission Formation continue des professeurs et des juges au sein de cette fédération.

 

Lire l'interview de Jacques BARDET

"au-delà de la technique"

ci-dessous, en cliquant sur la photo.

 

bardet3.jpg

 

Jacques Bardet a édité un DVD :

"Doji, le travail de la globalité en Aïkido"

 

 

ED_DV_BAR_DE1_1.jpg

 

 DVD "Doji, le travail de la globalité en Aïkido"