Weboscope mesure d'audience, statistiques, ROI
Classement des meilleurs sites et positionnement

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/09/2014

STAGE du 4/5 octobre 2014 A TOULOUSE

 

Le stage initialement prévu le 4/5 octobre 2014  à Toulouse avec ENDO Senseï ayant été annulé, ainsi que sa tournée en Europe, la date reste active avec un stage sous la direction de Franck Noël,

ainsi que des hauts gradés suivant régulièrement son enseignement.

Ce stage est en partenariat avec "Médecins du Monde".Les bénéfices seront reversés à cette association.

 

AGRANDIR L'AFFICHE

EN CLIQUANT

DESSUS

 

4-5oct.jpg

 

 

04/09/2014

Hitofude ryuu

 

dessin-dragon-pinceau.gif

 

Dessiner le corps d'un dragon en un seul coup de pinceau

 

 "Hitofude ryuu"est un mouvement technique très délicat, utilisé en peinture dans la culture japonaise, depuis plusieurs générations.

La traduction de Hitofude ryuu est : "Dragon d’un seul coup".


Le dragon dans la culture japonaise est une bénédiction et il porte chance.


Sumie est un type de peinture et les matériaux qu'ils utilisent sont presque les mêmes que ceux des calligraphes, mais la technique est très différente.


Les artistes peignent d'abord la tête avec une infinie précision, puis avec des mouvements presque imperceptibles de la main, sans relever le pinceau, ils donnent vie au corps du dragon.
.

 


 

 


 

Japanese Dragon One Stroke Painting

 


 

 

Japanese Dragon Painter


 

 

 

 

Dragon Art Kousyuuya a Nikko au Japon

cette boutique réalise en face de vous le dragon personnalisé, vous choisissez la taille, le design, la couleur et le caractère de kanji.

ici

 

 

03/09/2014

ROBERTO ARNULFO

b-photo-aikido-stage-roberto-arnulfo-84800-l-isle-sur-la-sorgues-57-93-1.jpg

Il est un haut gradé discret et l'un des plus anciens pratiquants français.

Né en Italie en août 1942 et arrivé en France vers l'âge de 14 ans, il commença le Judo à Marseille, mais il aimait sans plus, il voulait essayer le Karaté, puis à 16 ans, il se rendit au Judo Club de Provence, où enseignait Jean Zin, pratiquant de Judo, élève de Maître Kawashi qui introduisit le Judo en France et de Maître Awazu. Le Dojo recevait souvent des maîtres japonais. Jean Zin reçut Tadashi Abe  dans son Dojo et commença l’Aïkido avec lui. Roberto Arnulfo étudia donc avec Maître Tadashi Abe. Au départ de ce dernier, il continua avec Maître Nakazono. Puis vint Maître Noro, et il comprit ce que pouvait être l’Aïkido dynamique, efficace.

Maître Nakazono et Maître Noro ont contribué au développement de l’Aïkido à
l’occasion des nombreux stages qu’ils
dirigeaient en France et à l’étranger. Puis en 1964, vint Maître Tamura dont il servit d'assistant pendant plus de seize années.

Comme il le dit, " Étudier avec Maître Nakazono, Maître Noro
et Maître Tamura, était très riche par la diversité de leurs techniques et par leur
vision personnelle de l’Aïkido".

Il rencontra Maître Chiba lors d’un stage à Annecy que dirigeait Maître Tamura, et continua à le suivre.

Un autre Maître lui apporta beaucoup, ce fut Nishio Senseï.

Lors de la scission de l'aikido avec la FFJDA (fédération française de judo et disciplines associées) et la création des deux nouvelles organisations,1982 la FFLAB avec MaîtreTamura et EN 1983, la FFAAA,avec Christian TISSIER ,il suit la FFAAA.

 

ACTUELLEMENT DTR LIGUE PROVENCE FFAAA 7ème DAN

 

Il manque bien sur son parcours au sein de la FFAAA,mais celà viendra ultérieurement.

 

LIRE LE PDF D'AVRIL 2009 D’AÏKIDO JOURNAL

CONSACRE A ROBERTO ARNULFO

EN CLIQUANT SUR LA PHOTO CI-DESSOUS

 

aikido,aikido montlucon asptt,roberto arnulfo

 

 

extrait-la-spirale-universelle-ref


 

La Journée des Arts Aiki. LIGUE DE PROVENCE


 

 

02/09/2014

SHU-HA-RI

 

 Shu Ha Ri: Un modèle d'adoption Agile?

SHU                   HA                  RI

 

 

Ce concept est la base du cheminement intérieur, se caractérisant par des phases physiques bien concrètes. On peut être tenté de compresser une phase en se disant qu'elle est moins importante. C'est une erreur, comme le musicien qui a passé des centaines heures avec le solfège et des milliers heures à faire ses gammes, à force de répétition, il en a fait partie intégrante de son être, lui permettant d'évoluer plus finement et librement, jusqu'à la création instantanée et l'explosion de son potentiel personnel, dans la transcendance du laborieux travail de base de répétition.

 

aikido,aikido montlucon asptt,shu-ha-ri

 

 Pour Endo Seishiro Shihan , Aïkido Dojo Saku-cho (Novembre 1998).

extrait  du bulletin d'information «Cosmos»n° 12 rédigé par Endo Senseï

" Il est connu que, lorsque nous apprenons ou cheminons vers quelque chose, nous passons à travers les étapes de shu, ha, et ri. Ces étapes sont expliquées comme suit. Dans shu, nous répétons les formes et nous nous disciplinons afin que nos corps absorbent les formes que nos ancêtres ont créées. Nous restons fidèles aux formes sans déviation. Ensuite, à l'étape de ha, une fois que nous nous sommes disciplinés pour acquérir les formes et les mouvements, nous faisons des innovations. Dans ce processus, les formes peuvent être brisées et jetées. Enfin, avec ri, nous nous écartons complètement des formes, nous ouvrons la porte à la technique de création, et arrivons dans un endroit où nous agissons en conformité avec nos désirs, cœur / esprit, sans entrave ni sans outrepasser les lois. "

 

aikido,aikido montlucon asptt,shu-ha-ri

 

Ou comme le dit TAMURA Senseï dans cet interview de Léo Tamaki

Interview Tamura Nobuyoshi, l'aigle de l'Aïkido

Le concept d’enseignement traditionnel Shu Ha Ri s’applique-t-il aussi à l’Aïkido?

"Il s’applique à toutes les techniques traditionnelles, que ce soit dans le Chado, la voie du thé, du Kado, l’arrangement floral, etc... Toutes ces voies s’étudient ainsi et passent par ces étapes.

Shu est l’étape où l’on suit scrupuleusement l’enseignement de son Maître jusqu’à arriver à reproduire exactement les techniques. Une fois arrivé à ce niveau, on essaie de voir ce que tel ou tel changement implique. On sort du moule pour continuer son étude. C’est Ha. Finalement on dépasse les contradictions et la technique devient sienne. C’est Ri.

Mais aujourd’hui les gens veulent commencer par Ri ! (rires) Ils n’arrivent pas à faire comme l’enseignant alors ils cherchent un autre chemin. Ils ne peuvent pas faire une chose alors ils en font une autre. Dans ce cas-là, mieux vaut faire autre chose dès le départ.
Et si je corrige, les gens me disent qu’ils ne peuvent pas le faire, que c’est impossible. Mais il est inutile de faire une chose que l’on peut réaliser facilement. L’étude consiste à essayer de faire quelque chose que l’on ne peut pas ! Il n’y a pas de raccourci."

 

 Un autre article écrit par Eric Grousilliat dans son blog :

Budo Shugyosha

 

revient également sur cette notion , et comme à chaque fois son article récent de juillet 2014 est très instructif et par un réel investissement dans la documentation, il nous plonge au cœur de la tradition martiale.

CLIQUER SUR LE LIEN CI-DESSOUS POUR ACCÉDER

 

SHUHARI et SHÛKEIKÔ (守破離/習稽工)

 

 

Endo Senseï Katadori Jiyuwaza Aïkido

 

 

00:10 Publié dans articles, Blog, liens, videos | Lien permanent |  Imprimer |  Facebook |

01/09/2014

Tanaka Tatsuya et son monde quotidien !!!

140804mon.jpg

We can swim.

 

 

Voilà une belle reprise de saison,

pour agrémenter chaque jour d'une petite œuvre raffinée, avec

un air nostalgique dans la composition. L'imagination est

foisonnante chez cet artiste qui depuis mars 2011 met chaque

jour la photo de ses créations miniatures composées d'objets

simples du quotidien où évoluent de petits personnages, créant

un univers où l'imagination n'a de limites que celle de cet artiste

qui parvient à nous entraîner avec lui dans son monde de

"minimoys",

pour qui chaque objet, fruit, papier... n'a pas la même

déclinaison que pour nous.

 

aikido ,aikido montlucon asptt,tanaka tatsuya

 


Cet artiste est Tanaka Tatsuya. En allant sur son site web,

vous aurez ainsi un calendrier personnalisé chaque jour sorti de

son esprit créatif. En octobre 2013, il a même publié un livre.

 

aikido ,aikido montlucon asptt,tanaka tatsuya

 

 

POUR ACCÉDER A SON SITE WEB ET VOIR LE CALENDRIER MIS AU JOUR AU QUOTIDIEN

CLIQUER SUR L'IMAGE CI-DESSOUS.

aikido ,aikido montlucon asptt,tanaka tatsuya

aikido ,aikido montlucon asptt,tanaka tatsuya

aikido ,aikido montlucon asptt,tanaka tatsuya

 

00:10 Publié dans articles, Blog, liens | Lien permanent |  Imprimer |  Facebook |

31/08/2014

CONTE DES ARTS MARTIAUX...

 

 

sword.jpg

 

 

Un enseignement accéléré

 

Fils d'un célèbre Maître de sabre, Matajuro Yagyu fut renié par son père qui estimait que le travail de son fils était trop médiocre pour espérer en faire un Maître. 

Matajuro, qui avait décidé, malgré tout, de devenir un Maître de sabre, partit vers le mont Futara pour y rencontrer le fameux Maître Banzo. Mais Banzo confirma le jugement du père : " tu ne peux pas remplir les conditions". 

- "Mais si je travaille très dur, combien d'années cela me prendrait-il pour devenir un Maître ?" insista le jeune homme.

- "Le reste de ta vie", répondit Banzo. 

- "Je ne peux pas attendre si longtemps. Je suis prêt à endurer n'importe quoi pour suivre votre enseignement. Si je deviens votre serviteur dévoué, combien de temps cela peut-il prendre ?"

- "Oh, peut-être 10 ans ."

- "Mais, vous savez, mon père se fait vieux, et il me faudra bientôt prendre soin de lui. Si je travaille plus intensivement, il faut compter combien d'années ?"

- "Oh, peut-être 30 ans."

- "Mais, qu'est-ce que ça veut dire ?! D'abord 10, maintenant 30. Croyez-moi, je suis pourtant prêt à supporter n'importe quoi pour maîtriser cet Art dans le temps le plus court !"

- "Bien, dans ce cas, vous aurez à rester 70 ans. Un homme aussi pressé que vous d'obtenir des résultats n'apprend guère rapidement", expliqua Banzo.

-"Très bien", déclara Matajuro, comprenant enfin qu'il était blâmé par son impatience, "j'accepte d'être votre serviteur."  

Il fut alors demandé à Matajuro de ne plus parler d'escrime, ni de toucher un sabre. Il servit le Maître, lui prépara ses repas, lui fit son ménage, s'occupa du jardin, tout cela sans un mot au sujet de l'Art du Sabre. Il n'était même pas autorisé à regarder les autres élèves s'entraîner.  

Trois années passèrent, Matajuro travaillait toujours et il pensa à son triste sort, lui qui n'avait pas encore la possibilité d'étudier l'Art auquel il avait décidé de consacrer sa vie. Or, un jour, pendant qu'il faisait le ménage, tout en ruminant ses tristes pensées, Banzo se glissa derrière lui en silence et lui donna un terrible coup de boken (sabre de bois).  

Le jour, alors que Matajuro préparait du riz, le Maître l'attaqua encore d'une façon tout à fait inattendue. A compter de ce jour, Matajuro dû se défendre jour et nuit contre les attaques surprises de Banzo. A chaque instant, il devait être sur ses gardes, pleinement éveillé, pour ne pas tâter du sabre du Maître.

Il apprit si rapidement que sa concentration, sa rapidité et une sorte de sixième sens lui permirent très tôt d'éviter les attaques de Banzo.

Un jour, peut-être moins de 10 ans après son arrivée, le Maître lui annonça qu'il n'avait plus rien à lui apprendre.

n2001-aut3.jpg

 

30/08/2014

LE HE-GASSEN (bataille de flatulences)

1280px-Hegassen_scroll.jpg

 

 

Le He-Gassen est une œuvre d'art japonaise qui se présente sous forme de rouleau.

Créée au cours de l'époque d'Edo par un artiste inconnu. C'est l'époque du shogunat Tokugawa, qui se caractérise par une suspicion envers les étrangers et une persécution impitoyable des chrétiens.

cliquer pour agrandir

 

chi04_01029_p0025.jpg

 

Alors que le défilement He-gassen semble ridicule maintenant, c'était une représentation comique de grave xénophobie du Japon vers la fin de cette période Edo. Il montre une bataille entre un groupe de Japonais aux pets puissants contre des étrangers, dont le nombre ne cessait d’augmenter pendant cette période. Représentation pointue de la méfiance et du mécontentement du Japon envers l'influence européenne dans le pays.

cliquer pour agrandir

 

chi04_01029_p0030.jpg

 

Ce rouleau et les dessins similaires ont donc été créés en réponse à l'intrusion croissante des Européens au Japon entre 1603 et 1868.

cliquer pour agrandir

 

chi04_01029_p0021.jpg

 

L'emaki représente des personnages, la plupart masculins, dans divers états de dénuement, pétant en direction d'autres personnes, d'animaux et autres objets.

 

 Le parchemin a été numérisé par la bibliothèque de l'Université Waseda

Pour voir le parchemin en entier cliquer sur l'aperçu ci-dessous.

chi04_01029_p0007.jpg

ou en PDF... ICI

 

00:10 Publié dans articles, Blog, liens, Livre | Lien permanent |  Imprimer |  Facebook |

29/08/2014

MUSO GONNOSUKE KATSUKICHI

aikido,aikido montlucon asptt,musô gonnosuke katsukichi,shintô musô ryû

Musô Gonnosuke Katsukichi (gravure sur bois)


Musô Gonnosuke Katsukichi était un guerrier qui avait suivi l'enseignement de Tenshin Shôden Katori Shintô Ryû, fondé par Iizasa Choisai Ienao. Muso Gonnosuke étudia assidument ces disciplines sous la direction de Sakurai Ohsumi No Kami Yoshikatsua. Il en obtint une licence d'enseignement (Menkyo).

Il s’imprégna aussi de l’essence de la fameuse méthode du "ichi no tachi" au Kashima Jikishin Kage Ryû  fondé par Matsumoto Bizen no Kami. Il y fut encore distingué par l’obtention d’un nouveau Menkyo. Il devint un combattant extrêmement compétent, expert dans l’usage des armes les plus diverses et fut particulièrement attiré par le bo.

Musô Gonnosuke vécut au XVIIe siècle.

C'est en 1605 que Musō Gonnosuke, il y a près de 400 ans, créa le Shintô Musô Ryû .
Il défia les meilleures lames de EDO au début de la période Keichô (1596-1614), et ne fut jamais vaincu jusqu'au jour où il rencontra Miyamoto Musashi, qui lui laissa la vie sauve.

Gonnosuke était armé d'un jintachi et Musashi de son daisho (ensemble de deux sabres : un long et un court). Musashi aurait vaincu Gonnosuke en bloquant une attaque de ce dernier avec sa célèbre technique jujidome (blocage en croix).
Après sa défaite, il voyagea partout dans le pays pour parfaire sa technique et trouver le moyen de vaincre Musashi et sa technique de jujidome.

Dans l'île de Kyûshû, il se retira pendant 37 jours dans le Sanctuaire de Kamado, sur le Mont Hôman. Durant son sommeil, une nuit, il fit un songe d'où lui vint la solution... un simple bâton, plus long qu'un sabre. La longueur du Jô de Gonnosuke était de 128 cm et 26 mm de diamètre. Il imagina donc des techniques issues de ses apprentissages avec le Yari, la Naginata, le Bô et le sabre et les déclina avec sa nouvelle arme. L'art du Jôjutsu était né. Toujours selon la légende, Gonnosuke retourna vers Musashi et lui infligea sa seule et unique défaite.

 

Historique de Shintô Musô Ryû Jô

cliquer sur la photo ci-dessous

aikido,aikido montlucon asptt,musô gonnosuke katsukichi,shintô musô ryû

Shimizu Takaji   Shintô Musô Ryû

 

 

Shinto Muso Ryu Jojutsu - Kodachi Ranai


28/08/2014

PASCAL KRIEGER

aikido,aikido montlucon asptt,pascal krieger

 

Pascal Krieger est né en 1945, en Suisse. Il passe cinq ans dans un séminaire, puis étudie la typographie en 1960.

Fin 1963, il commence le Judo et passe son 1er Dan en 1968.


Il part pour le Japon en 1968, pour deux ans. Il rencontre Donn F. Draeger qui le présente à Maître SHIMIZU, élève de Shiraishi Hanjiro, 24ème Soke de l'école Shintô Musô Ryû, avec Otofuji Ichizo. En 1969, il lui donne sa première leçon de Jodo et il rencontre Maître Kuroda Ichitaro qui commença à étudier le Jodo avec Maître Shimizu en 1928. C'est aussi un maître de Muso Shinden Ryu Iaido, et un maître de la calligraphie. Il était le premier et le plus ancien étudiant de Shimizu Senseï.

aikido,aikido montlucon asptt,pascal krieger

Shimizu Senseï and Kuroda Senseï au début des années 1960


Durant son séjour, il pratique leJudo au Kodokan, le Jodo au Rembukan avec Maître SHIMIZU, le Iaido et le Shodo avec Maître Kuroda.
Il participe sous l'égide de Maître Donn F. Draeger à l'édition de plusieurs magazines sur les Arts Martiaux aux États-Unis et à Hong Kong et illustre et met en page plusieurs livres de Donn F. Draeger.
Il pratique régulièrement avec Maître Kaminoda, Maître Nishioka et d'autres élèves de Maître Shimizu. Il devient assistant de Maître Draeger pour la tournée de séminaire en Malaisie, où ce dernier continue de le former .


Il rentre en Suisse en 1976, s'installe à Genève et enseigne le Jodo, le Iaido, le Judo et la calligraphie.

En 1977, il fonde l'Association Suisse de Jodo, puis celle de Iaido et plus tard en 1979 la Fédération  Européenne de Jodo.


En 1980, il est l'instigateur de la venue en Europe de Me Otake Risuke, représentant
de l'école Tenshin Shoden Katori Shinto Ryu, en compagnie de Me Donn G. Draeger et de Me Kaminoda Tsunemori, représentants de l'école Shindo Muso Ryu. Cet événement fut déterminant pour l'expansion du Jodo en Europe.

aikido,aikido montlucon asptt,pascal krieger

Donn G. Draeger

 


En 1989, il publie un ouvrage bilingue (anglais-français) concernant le Jodo :

Shindo Muso Ryu: Jodo, la voie du bâton.

pour télécharger en PDF ce livre, cliquer sur la pochette ci-dessous

aikido,aikido montlucon asptt,pascal krieger

ou ici

 http://www.mediafire.com/download/oh0ncxmmgzj/Pasca...


En 1996, il reçoit le 10ème dan en Shodo.

Au printemps 1997, il reçoit des mains de Maître Nichioka le Menkyo Kaiden de Shinto

Muso Ryu Jodo


A la demande de Maître Shimizu, faite avant son décès en 1978, il est responsable du
développement du Shindo Muso Ryu Jodo en Europe.


Depuis 2000,il est président de la Fédération International de Jodo.

 

Pascal Krieger, Jodo Serie.avi


 

 

 

Pascal Krieger Kiai


27/08/2014

RIUSUKE FUKAHORI

aikido,aikido montlucon asptt,riusuke fukahori

 

Riusuke Fukahori est un artiste japonais, né en 1973 à Aichi au Japon. Après des études de design, dans une période psychologiquement difficile, la vue quotidienne de son poisson rouge le captive et lui  insuffle l'inspiration de ces créations. Il fut reconnu comme un artiste innovant à partir de 2005 et exposa quelques années plus tard en Asie, en Europe et aux États-Unis.

Riusuke Fukahori a une technique impressionnante de réalité. Il peint des poissons rouges en trois dimensions aussi vrais que nature à la première vision. Il parvient à fixer la nature dans le mouvement en superposant des couches de peintures acryliques, pour parvenir à obtenir un effet de relief plus que réaliste. Il utilise également une résine transparente comme support de chaque couche de sa peinture, lui permettant d'affiner et de donner vie à ses compositions nées de peintures, de résine et de la dextérité du compositeur...

 

 

CLIQUER SUR LA PHOTO POUR AGRANDIR

 

aikido,aikido montlucon asptt,riusuke fukahori

aikido,aikido montlucon asptt,riusuke fukahori

aikido,aikido montlucon asptt,riusuke fukahori

aikido,aikido montlucon asptt,riusuke fukahori

aikido,aikido montlucon asptt,riusuke fukahori

aikido,aikido montlucon asptt,riusuke fukahori

aikido,aikido montlucon asptt,riusuke fukahori

 

Goldfish Salvation Riusuke Fukahori