Weboscope mesure d'audience, statistiques, ROI
Classement des meilleurs sites et positionnement

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/11/2013

RIRE... POUR LE BIEN ETRE.

Nous savons tous le bien fou que procure le rire.

Le fou rire irrésistible est très communicatif.

Certains rires sont si intenses que tout notre corps en profite, regardez comme l'on se sent bien après avoir eu un bon fou rire ..

Ce petit film de 2010, tourné par Christine Rabette, réalisatrice et scénariste, nous montre bien la contagion par le rire qui, lui, est bien réel. A l'époque, cette vidéo a beaucoup tourné sur le net mais elle ne reste pas moins chargée d'une puissance envahissante. 

 


 

 

 

Sous l'impulsion du Docteur Madan Kataria, l'école du Yoga du jour prit forme.

Aujourd'hui, plus de 5 000 clubs du rire se dispersent sur notre planète.

 


 



07:37 Publié dans Blog, liens, videos | Lien permanent |  Imprimer |  Facebook |

04/11/2013

HIKITSUCHI MICHIO

 

 

 

Hikitsuchi Michio naquit en juillet 1923 à proximité de la ville de Shingu.


Il fut élevé par sa grand mère, une experte en naginata et pratiqua donc les arts martiaux dès son plus jeune âge. Il pratiqua le Judo, le Kendo, le Yari (la lance ), le Ken-Jutsu, le Iaido, ainsi que le Karaté.

Sa grand mère étant une amie de Morihei Ueshiba, c'est en 1936 qu'il rencontra O SENSEÏ pour la première fois.

Il mit toute son énergie à servir son Maître et à pratiquer. Puis la guerre éclata et les sépara.

En 1941, il enseigna le Budo aux cadres de l'armée.

En 1949, O SENSEÏ lui confia sa vision du Budo : l'Amour plutôt que la destruction.

Ainsi Maître Hikitsuchi adhéra entièrement aux idéaux du fondateur de l’Aïkido.

Hikitsuchi Senseï étudia le kojiki profondément selon le vœu de O SENSEÏ afin de mieux comprendre l'Aïkido. La relation Elève à Maître était si puissante qu'elle perdurera bien au delà de la mort de Morihei Ueshiba en Avril 1969.

Michio Hikitsuchi enregistra la voix de O SENSEÏ pendant les cours quand il enseigna à Shingu afin de mieux appréhender toutes les paroles du fondateur.

 

 


En 1954 suite à une demande de O SENSEÏ, il entreprit de construire un dojo à Shingu.


En août 1957, il reçut le Makimono du Bo-Jutsu de l'Aïkido attestant qu'il maîtrisait cet Art et l'aptitude de le transmettre.


En janvier 1969, Maître Morihei Ueshiba lui décerna le dixième dan.


En 1984, il fit son premier séjour en France et ceci jusqu'en 1987, date à partir de laquelle il dut combattre son cancer. De 1992 à 1998, il revint animer différents stages en Europe. Puis trop affaibli, il ne revint plus.

Il fut disciple de O SENSEÏ pendant 33 ans. Il ne cessa de transmettre l'art appris auprès de son Maître. En France Gérard BLAIZE (7° dan) et Bernard BLEYER (7° dan) furent ses élèves et étudièrent avec lui au Japon.


Il décéda  en février 2004 à l'âge de 80 ans.


 


 

 

des liens vidéos de Michio Hikitsuchi :

 

Hikitsuchi Sensei - Essential Teachings in Aikido 1/3

 

Hikitsuchi Sensei - Essential Teachings in Aikido 2/3

 

Hikitsuchi Sensei - Essential Teachings in Aikido 3/3

 

liens ayant servi à l'article:

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hikitsuchi_Michio

 

http://www.afatj.com/sensei-bio.html

 

http://www.aikidojournal.com/encyclopedia?entryID=262

 

http://fr.aikidojournal.net/archive/2004/2/content/report...

 

http://www.aikidojournal.eu/Archives_fr/Technique_fr/MASA...

 

http://www.aikidojournal.com/article?articleID=211&hi...




31/10/2013

GOZO SHIODA

 

Gozo Shioda naquit en 1915 à TOKYO.

Fils d'un médecin, il pratiqua le kendo et le judo dans le dojo de son père le YOSHINKAN.

Gozo Shioda progressait rapidement, il aimait tester sa technique afin de voir la réalité lors de situations d'urgence.

A dix-sept ans, il assista à une démonstration de Morihei Ueshiba. En voyant l'aisance du Maître en projetant ses adversaires, il soupçonna la connivence entre eux. Morihei Ueshiba le sentant sceptique l'invita à l'attaquer. il attaqua et n'eut pas le temps de se rendre compte de quoi que ce soit et se retrouva au sol sans comprendre.

Il commença dès le lendemain, en mai 1932, et eut les deux garants obligatoires pour entrer au KOBUKAN dojo.

Il entra comme Uchi-Deshi en 1933 et resta près de Maître Ueshiba jusqu'en 1941.

Pendant la guerre, il servit en Chine et divers endroits en Asie. Il revint au Japon en 1946, et rejoignit  O SENSEÏ à Iwama. Cette période étant difficile, il partit peu de temps après pour ne pas être une charge avec sa famille.

En 1952, il commença à enseigner régulièrement aux employés des usines de la Nihon Kokan Steel Company. Il fit plusieurs démonstrations dans des commissariats de police afin de faire connaître l'Aïkido.

En 1954,après la levée de l'interdiction de la pratique des arts martiaux imposée par Mac Arthur, le Nippon Sogo Budo Yataï organisa la première démonstration d'après-guerre. L'Aïkido fut représenté par Gozo Shioda.

Sa démonstration fut unanimement reconnue comme exceptionnelle et reçut le premier prix. Des personnalités du monde financier, enthousiasmées par sa prestation, lui proposèrent d'établir son propre dojo qu'il nomma YOSHINKAN, "le lieu où l'on développe l'esprit", comme le dojo de son père.

Le Yoshinkan n'a cessé de croître durant cette période.

 


En 1961, Morihei Ueshiba lui décerna le grade de 9° Dan.

Gozo Shioda a toujours été proche de O SENSEÏ et celui-ci est venu lui rendre visite plusieurs fois et inversement Gozo Shioda assistait à chaque démonstration du fondateur.


En 1986, Shioda Senseï participa à la deuxième édition de la FRIENDSHIP DEMONSTRATION DE TOKYO.

Le Yoshinkan est actuellement la deuxième organisation mondiale d’Aïkido. 

En France, un de ses élèves est Jacques MUGURUZA, 7° Dan, qui étudia avec lui au Japon.

Célèbre pour ses démonstrations alliant humour et dynamisme, Gozo Shioda contribua au renouveau de l'Aïkido dans l'après guerre.


Il décéda en juillet 1994 des suites d'une longue maladie.

 


 


29/10/2013

World Combat Games 2013

 

LES WORLD COMBAT GAMES ont eu lieu en Russie à Saint Petersbourg du 18 au 26 octobre 2013.


Cet événement international est la deuxième édition, la première ayant eu lieu en 2010 à Beijing, en Chine.

Cette manifestation met en vedette 15 Arts Martiaux et Sports de Combat. La question se pose du pourquoi de la présence de l'Aïkido dans cet événement car les sports de combats prônent plus la compétition et l'esprit de suprématie sur l'adversaire alors que l'Aïkido est à l'opposé de cette pensée de domination égotique.

D'un autre coté, la présence de l'Aïkido montre qu'il existe une autre voie et il est bon pour notre image qu'elle soit connue. Comme le dit l'organisation de ces jeux : "Ces jeux mondiaux de combat sont accompagnés d'un programme culturel qui reflète les traditions anciennes et les valeurs des arts martiaux ainsi que leur contribution à la société moderne."

L'Aïkido sera présent par des démonstrations de 32 pays. Outre les délégations nationales, l'Aïkido a eu comme ambassadeur WAKA Senseï : Mitsuteru Ueshiba et trois Shihan : Christian Tissier, Tsuruzo Miyamoto ainsi que Ulf Evenas.


Lors de la démonstration de Christian Tissier, Bruno Gonzalez et  Fabrice Croizé servirent d'uke .


 

 

Tsuruzo Miyamoto


 

Bruno Gonzalez


 

liens vidéos World Combat Games 2013:

http://translate.googleusercontent.com/translate_c?depth=...


 

http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&...

11:30 Publié dans Blog, videos | Lien permanent |  Imprimer |  Facebook |

25/10/2013

Hiroshi IKEDA .......par Stanley Pranin

 

Hiroshi Ikeda est né en 1950 à Tokyo.

Il débuta l'Aïkido en 1968 au club de l'université "Kokugakuin" à Tokyo.

Son principal Maître fut MITSUGI SAOTOME avec lequel il étudia dès le début. Lorsque Saotome Senseï partit en 1975 pour les États-Unis, il le suivit un an plus tard et resta toujours fidèle à son Maître.

En 1980,il s'installe à Boulder dans le Colorado où il fonde le " Boulder Aïkikaï "en relation avec AÏKIDO SCHOOLS OF UESHIBA l'organisation fondée par Saotome Senseï.

Cela fait plus de 40 ans qu'il suit Saotome Senseï, lequel le considère comme son légitime successeur.

 

Saotome Senseï le nomma 7° Dan Aïkikaï, validé par l'HOMBU DOJO.

IKEDA Senseï dirige continuellement des stages à travers les États-Unis ainsi qu'à l'étranger.

En France, chaque été, il dirige le stage du Vigan en Août à la place de Saotome Senseï qui ne vient plus. Il s'occupe également de la société Bu Jin Design, spécialisée en accessoires pour l’Aïkido.

 

Interview avec Hiroshi Ikeda

PAR STANLEY PRANIN Aïkido Journal

 

sur ce lien

 


 


 

 

 

 

24/10/2013

Origami

 

 L'ART DU PLIAGE DU PAPIER

 

Il est difficile de vraiment savoir d'où vient cet Art.

Le consensus veut qu'il vienne de Chine et passa au Japon par l'intermédiaire de moines bouddhistes vers le VI° siècle. Comme il n'existe pas de documents chinois connus de pliage de papier, certains disent que c'est une invention japonaise.

Il est un fait reconnu que l'Origami s'est développé jusqu'à un très haut niveau au Japon, c'est pour cela d'ailleurs que l'on associe immédiatement l'origine de l'origami au Japon.


Le nom origami a été inventé en 1880 à partir de mots oru (plier) et kami (papier). Auparavant, l'art a été appelé Orikata ("formes pliées"). L'Origami utilise en principe une feuille de papier carrée qui n'est pas découpée.


Après des siècles de pliages de modèles traditionnels, Maître YOSHIZAWA Akira, considéré comme le grand Maître de l'Origami de notre siècle a développé des modèles modernes vers 1950.

Aujourd'hui, il y a des Maîtres d'Origami un peu partout dans le monde. Des associations se sont développées sur tous les continents mais comme pour tout Art, l'esprit de l'Origami peut se perdre par la recherche de l'unique performance technique.

 

un lien simple pour une première pratique  un cygne en origami

 

le même en vidéo 

 

 

pour aller plus loin ou ici

 

site de référence

10:22 Publié dans Blog, liens, videos | Lien permanent |  Imprimer |  Facebook |

23/10/2013

Kanshu SUNADOMARI

avec O SENSEÏ

 

Kanshu SUNADOMARI naquit en 1923 sur l'île de Kyushu, au sud du Japon, dans la préfecture de Kagoshima.


Son père, très croyant, est devenu membre de l'Omoto. Son frère aîné, Kanemoto SUNADOMARI, étudia auprès de Maître UESHIBA dans les années 30 et a écrit une biographie de Morihei Ueshiba Senseï ("Aïkido Morihei Ueshiba Kaiso" par Kanemoto Sunadomari, Kodansha Publishing Co., 1969).


Sa sœur pratiqua également l’Aïkido et fut proche de O SENSEÏ. Fukiko était une confidente d'O Senseï et "Fujin Bucho" (directeur de la section des femmes) de l'Aïkikaï durant les années 1950 et 60.


Dès qu'il fut présenté au fondateur de l’Aïkido, il voulut immédiatement s'inscrire à ses cours.

En 1942, il devint Uchi-Deshi auprès de Morihei Ueshiba. Il y avait très peu d'Uchi-Deshi à cette période, car tous étaient mobilisés par la guerre.


O SENSEÏ enseignait à l'École de la police militaire situé à Nakano à Tokyo une ou deux fois par semaine et Kanshu SUNADOMARI l'accompagnait. En 1943, il entra à l'armée et ne s'entraînait plus très souvent. Après la guerre, il reprit la pratique à Tokyo.


Il ouvrit son "Manseikan Dojo" à Kumamoto en 1954, après être retourné à Tokyo pour obtenir la permission de Morihei Ueshiba  et également de Kisshomaru Senseï pour ouvrir un dojo.

En 1961, à seulement 38 ans, il reçut le grade de 9ème Dan .

Après la mort de Morihei UESHIBA, en 1969, Kanshu SUNADOMARI se sépara de l’Aïkikaï Hombu Dojo.

Il fonda son propre style plus dirigé vers le coté spirituel, dans son île natale de Kyushu.


La technique douce et puissante de Maître SUNADOMARI se caractérise  par l’importance du principe de Kokyu Ryoku.

Kanshu SUNADOMARI s'éteignit le 13 novembre 2010, à l'âge de 87 ans.



Dans le Manseikan, il enseigna les techniques qui mettaient l'accent sur l'esprit du fondateur, Morihei Ueshiba.

Sunadomari Senseï répétait souvent que si cet aspect spirituel n'existait pas, l’Aïkido deviendrait simplement une forme de Jujitsu.



quelques extraits des interviews:


 "" "Takemusu" est la base de la création de toutes choses, selon O Senseï.


 La base est le pouvoir kokyû. Il n'y a rien d'autre. Lorsque vous développez la puissance kokyû, d'innombrables techniques émergent. C'est Takemusu.


Il n'est pas possible d'être indépendant, de faire un avec votre partenaire ou d'éliminer les mauvais sentiments quand vous considérez l'adversaire comme un ennemi.

Afin de ne faire qu'un avec votre adversaire et un avec l'univers, l'état où vous arrêtez d'avoir des ennemis doit être exprimé en techniques par le corps.


Takemusu est né pour la première fois parce que votre partenaire et vous existez. Par vous et votre partenaire, des techniques infinies émergent.


 Si vous avez le sentiment de détruire votre adversaire, il n'y a absolument aucun moyen que de telles techniques puissent émerger.
Ce n'est possible que si vous devenez un avec votre partenaire. Ceci est important. Vous ne pouvez pas dire qu'il s'agit d'Aïkido si vous vous attachez à une seule forme. Vous devez rechercher la base de la création de techniques.
 
En outre, vous ne devriez pas avoir un attachement égoïste où vous essayez de vaincre votre adversaire. La puissance KOKYU ne peut émerger sans un esprit pur.""

 


Kanshu Sunadomari - Aïkido Friendship Demonstration 1985.

Sa démonstration ne passa pas inaperçue !

 


Kanshu Sunadomari - Aïkido Friendship Demonstration 1985. Partie2

 




 

vidéo plus récente


 

 

liens d'interviews de Sunadomari Senseï par aïkidojournal (en anglais) utilisés :


http://www.aikidojournal.com/article?articleID=468&hi...


 

http://www.aikidojournal.com/article?articleID=465&hi...


 

http://www.aikidojournal.com/article?articleID=665



21/10/2013

SAOTOME MITSUGI

 

 

 

 

Mitsugi Saotome est né en 1937.

Il commença l’Aïkido en 1955 avec  MORIHEI UESHIBA et étudia avec lui jusqu'à la mort du fondateur en 1969.

Il fut Uchi Deshi à la même époque que Tamura Senseï, Yamada Senseï, Sugano Senseï, Chiba Senseï...

Il enseigna à l'Hombu Dojo jusqu'en 1975 et partit aux États-Unis afin de développer l’Aïkido dans cette région du monde. Il crée l'Aïkikaï de Washington D.C. puis l’Aïkido Schools of Ueshiba.

 

aikido,ffaaa,asptt,montlucon,saotome sensei

S.SUGANO, K.CHIBA, M.SAOTOME, DOSHU ET O SENSEÏ

 




Il a ouvert récemment un nouveau dojo Aïkido Shrine Dojo, en Floride, à Myakka City, près de Sarasota.

Saotome Senseï a construit ce lieu comme un endroit où les étudiants avancés peuvent étudier la vision la plus élevée selon les idéaux du fondateur. Ce lieu n'est pas ouvert au public.



Chaque année, depuis 1991, Saotome Senseï dirigeait un stage international d'une semaine au Vigan, dans le Gard. Depuis quelques années, il y est remplacé par Ikeda Senseï, proche de Saotome Senseï.

 

Dans une interview avec Aikikaï Serbe, Maître Saotome a rappelé que, comme lui, tous les Uchi-Deshi ont des souvenirs intéressants de cette période en communion avec O Senseï.

Lorsqu'ils mourront, beaucoup de choses seront perdues.

"Ne vous occupez pas des différences d'organisations ! Ce qui est important, c'est notre expérience en tant que uchi deshi."

 

A lire absolument :

une autre interview pour Aïkido journal par Stanley Pranin sur ce lien



deuxième partie de l'interview ici

 

20/10/2013

vidéos

 

"aiki budo"
dvd
"the founder of aikido"
dvd
"way of harmonie"
dvd
"archives aiki news aikido journal"
dvd
"aikido classics postwar greats"
dvd
"budo m saito"
dvd
"aiki jo morihiro saito" dvd "aiki ken. morihiro saito"
dvd
"the lost seminars
part1 m.saito"
dvd

"traditionnal aikido
morihiro saito"
k7

"nishio shoji. v1-2"
dvd
"nishio shoji v 3-4"
dvd
"nishio shoji v 5-6"
dvd
"the staff of aikido
mitsugi saotome"
k7
"the principles of aikido
mitsugi saotome"
k7
"the sword of aikido
mitsugi saotomé"
k7
"two swords of aikido"
mitsugi saotome
k7
"takemusu aiki"
mitsugi saotomé
k7
"mitsugi saotome oyo henka"
k7
"immobilisations" c.tissier
dvd
"projections" c.tissier
dvd
"aikido"
c tissier
k7
"aikido origine et transmission"
k7-dvd
"divers sensei mouvements
de base"
"aikido"
m becart
dvd

10:04 Publié dans Blog, videos | Lien permanent |  Imprimer |  Facebook |

18/10/2013

SEIGO YAMAGUCHI

 

 

 Seigo Yamaguchi naquit le 13 avril 1924 au sud du Japon.


Incorporé dans l'armée à 19 ans, il arrêta les études et se retrouva dans un escadron kamikaze aux commandes d'une mini torpille sous-marine afin de couler les vaisseaux américains dans le Pacifique. La fin de la guerre lui sauva la vie.

Il fut un élève de Yukikazu SAKURAWAZA, le fondateur de la macrobiotique moderne.


En 1951, il rencontra pour la première fois Maître UESHIBA et décida de devenir uchi-deschi.

Il étudia 18 ans avec le fondateur de l’Aïkido et devient avec le temps l'un des plus fameux instructeurs à l’Aïkikaï Hombu Dojo .

Il fut le professeur de nombreux hauts gradés dont Mitsugi SAOTOME, Seishiro ENDO, Yoshinobu TAKEDA, Takeshi YAMASHIMA , Masatochi YASUNO, Mitsuru SOBUE ainsi que Christian TISSIER , Frank NOËL , Bernard PALMIER ....

Très tôt, il se rendit en Amérique du Nord et du Sud, en Europe, en France particulièrement où, de 1977 à 1995, il dirigea des stages régulièrement.


Seigo YAMAGUCHI s'éteignit le 24 janvier 1996, à l’âge de 71 ans.

 

Meiji University 1990

 

 

STAGE A PARIS 1987


 

 

AVEC  COMME UKE C.Tissier, S.Seki. G.Sachs e M.Yasuno


 

 

 BIOGRAPHIE DE YAMAGUCHI SENSEÏ par STANLEY PRANIN ( en anglais)