Weboscope mesure d'audience, statistiques, ROI
Classement des meilleurs sites et positionnement

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/04/2014

KOJI YOSHIDA

aikido,montlucon asptt,yoshida sensei

 

Koji Yoshida est né en 1951 à Toyama. Il a commencé par pratiquer le Hakko-Ryu Ju-Jitsu, puis a voulu pratiquer l’Aïkido ,mais il n'y en avait pas dans la province où il habitait. Il vit Nishio Senseï pour la première fois à Kanazawa. Il pratiqua également Muso Shinden Ryu Iaido et Shinto Muso Ryu Jodo. A 19 ans, il s'installe à Tokyo pour étudier avec Shoji Nishio dont la technique et le sens du budo l'ont impressionné et correspondait à son idée du budo. Il a suivi Nishio Senseï pendant 34 ans et le considérait comme son deuxième père. Il est 7e Dan Aïkido Aïkikaï, 7°Dan Iaïdo (Aïki Toho Iaï), 6e Dan Renshi Iaïdo (Musoshinden-ryu), et 7° Dan en Shodo (calligraphie).

Nishio Senseï étudia entre autres le Karaté, le Judo, le Iaïdo, le Jodo...


En 2000, Nishio Senseï l'a nommé pour diriger des séminaires aux États-Unis, en France, en Ukraine et dans d'autres pays européens.
Yoshida Senseï continue de développer l'enseignement de son Maître en ken tai ken, ken tai jo, et Aïki Toho Iaï afin de relier la compréhension du travail à mains nues.
L'Aïkido  de  Yoshida Senseï est rapide et précis. Ses transpositions sont empreints de l'âme du budo.

 

 

Part 1 : Schools and Masters with English subtitles


 

 

Aïkido demonstration by Koji Yoshida shihan in Tokyo 2006


Aïkido - Gyakuhanmi Omote Kokyunage


 

18/04/2014

MITSUNARI KANAI

aikido,montlucon asptt,mitsunari kanai

photo by B Arruda, Portland aïkido

Kanai Mitsunari Senseï est né en Mandchourie, le 15 Avril 1939. Son père était un policier travaillant pour le chemin de fer de Mandchourie. Après la guerre, la famille est retournée au Japon d'abord dans la préfecture d'Ibaraki, puis à Tokyo, où son père est devenu un employé de bureau et a enseigné la calligraphie aux enfants du quartier.
Jeune, Kanai Senseï a pratiqué le Judo, mais plus tard, il estima qu'il lui manquait quelque chose dans sa pratique. Il travailla dans une entreprise de machines à écrire, tout en suivant des cours du soir d"Allemand et d'étude du Japonais ancien. Cette période très chargée entre les études et le travail lui fit prendre conscience de ce qu'il voulait vraiment faire dans sa vie : étudier le budo, la voie martiale traditionnelle du Japon.
Il connaissait déjà l’Aïkido depuis les années 50, où il vit une démonstration d'O Senseï avec Nobuyoshi Tamura comme uke à la télévision et cela restait gravé dans son esprit. Il eut entre les mains le livre de Kisshomaru Ueshiba et cela l'inspira profondément.
Mitsunari Kanai quitta son travail et se présenta au Hombu Dojo de devenir un uchi deshi. Les temps étaient durs et il était impossible de subvenir financièrement à la venue d'un autre uchi-deshi. Malgré cela, il revint chaque jour et commençait par nettoyer les bâtiments avant le réveil des autres élèves. Finalement il fut accepté comme uchi deshi. Il a étudié avec O Senseï pendant environ huit ans, d'abord comme étudiant résidant, et en externe en venant au dojo pour les classes, tout en enseignant l'Aïkido dans d'autres endroits.
En 1965, Kanai fut envoyé par le Hombu Dojo à Boston suite à une demande écrite d'un groupe d'étudiants d'arts martiaux.
 Yoshimitsu YAMADA, arrivé deux ans plus tôt à New York, l'accueillit à son arrivée.
 Les premières années furent difficiles à la fois financièrement et culturellement. Il décida de créer un Dojo, dont l'exigence technique et morale était très élevée. Il fonde le New England Aïkikaï de l’État du Massachusetts à Cambridge en 1966 .

First Dojo, Tremont Street, Boston, 1966

1er Dojo, Boston, 1966.


Il délivra seulement 9 ceintures noires pendant les 11 premières années. Finalement, les étudiants commencèrent à venir. Près de six mille étudiants ont étudié à son Dojo durant ses 38 années de présence.
Il étudia également le Iaïdo à partir de 1960. De plus, il devint un expert dans la forge des lames et tsubas. À la fin des années 70, il commença à enseigner le Iaïdo à un petit groupe d'étudiants, et finalement à donner des séminaires réguliers, y compris à la fois l’Aïkido et le Iaïdo à quelques Dojos, y compris ceux de Montréal et de Toronto.

Avec Yoshimitsu YAMADA et Akira TOHEI, arrivé à Chicago en 1972, ils développent l’Aïkido dans l’Est des États-Unis. En 1976, ils créent la Fédération d’Aïkido des États-Unis (USAF) avec pour siège principal le New York Aïkikaï. KANAI Senseï s'occupe de la région Est de l’USAF. Chiba Senseï  arrive aux États-Unis en 1981 et s'installe à San Diego.

Kanai Mitsunari  était aussi un calligraphe reconnu.
Il a  pratiqué son art à la manière traditionnelle: en soulignant sa pureté technique et philosophique, sans se soucier de ses aspects commerciaux. Aïkido était son monde.

Mitsunari Kanai Shihan est décédé le 28 Mars 2004 d'une crise cardiaque à Toronto, au Canada, où il avait enseigné un séminaire.

Mitsunari Kanai Shihan


 

 

 

Kanai Senseï Taijutsu Classes 2003


 

Kanai Senseï Lecture 1993


 TOKYO 1962, MITSUNARI KANAI.

site NEW ENGLAND AIKIKAI

aikido,montlucon asptt,mitsunari kanai

 

17/04/2014

YAMAGUCHI SEIGO ... II

Il y a déjà une note sur Yamaguchi Senseï ( ICI  ). Cette nouvelle note est simplement là pour rajouter quelques vidéos et quelques informations de ce Maître qui fut l'inspiration de la plupart des hauts gradés de la FFAAA.

Christian Tissier, Franck Noel, Bernard Palmier, Philippe Gouttard, Bruno Zanotti, Philippe Grangé... et bien d'autres

SON PARCOURS : CLIQUER SUR L'IMAGE CI-DESSOUS

seigo-yamaguchi-young-man.jpg

 

 CLIQUER SUR News : Seigo Yamaguchi Senseï

POUR LA SUITE DE SA BIOGRAPHIE, ALLER SUR LES FLÈCHES EN BAS A DROITE POUR DÉFILER

 

 Yamaguchi Seigo Senseï

watch?v=rYAXu0J6YRs

 

 

Aïkido seminar in Edogawa 1970

avec Kisshomaru Ueshiba, Seigo Yamaguchi, Akira Ishii, and Mitsugi Saotome.

 


 

 

 

Seigo Yamaguchi Senseï at Aïkikaï Hombu Dojo


 

Seigo Yamaguchi Shihan, 1993


 

 

Seigo Yamaguchi Senseï, 1986, part 2


 

16/04/2014

KAGEMUSHA

affiche.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

Kagemusha, l'ombre du guerrier est un film américano-japonais réalisé par Akira Kurosawa, sorti en 1980.

L'intrigue se déroule dans le Japon féodal, au 16ème siècle. Des guerres incessantes opposent le clan Takeda à deux autres clans (Nobunaga et Tokugawa) pour le contrôle du Japon.

Shingen Takeda,chef du clan Takeda ambitionne de prendre Kyōto ,la capitale à l'époque afin de dominer tout le pays. Le frère de Shingen, Nobukado, a trouvé un voleur ressemblant étonnamment à Shingen Takeda et compte en faire le double de son frère. Shingen Takeda est mortellement blessé lors du siège du château de Noda appartenant à Tokugawa Ieyasu. Avant de mourir, il dit à ses généraux de ne pas dévoiler sa mort avant trois ans et de conforter leurs positions pendant ce temps. Kagemusha prend donc sa place et réussit à jouer son rôle à la perfection en mémoire du chef de clan décédé. Lors d'un conseil avec les généraux et les notables, il réussit à faire illusion en adoptant une des devises du clan, correspondant à Shingen Takeda à savoir l'immuabilité, la force de la montagne... et donc en réponse à une question de son fils, il ordonne de ne pas bouger, de ne pas attaquer l'ennemi.
Lorsque Tokugawa Ieyasu et Oda Nobunaga lancent une attaque contre le territoire des Takeda, le fils de Shingen, Katsuyori Takeda, lance une contre-attaque malgré l'avis des autres généraux. Le Kagemusha doit conduire des renforts à la bataille de Takatenjin, et par son exemple il obtient la victoire pour ses troupes.
L'imposture finit par être démasquée quand la doublure essaie de monter le cheval que seul Shingen Takeda parvenait à maîtriser. Il est alors chassé du château.
Katsuyori Takeda lance la cavalerie et l'infanterie des Takeda, malgré l'avis de son père, contre Oda Nobunaga, à la bataille de Nagashino, où ceux-ci sont décimés. Kagemusha voyant cela se lance dans la bataille et meurt durant son dernier acte de loyauté...
Ce film obtient la Palme d'or du Festival de Cannes en 1980.

18385731.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

kagemusha.PNGkagemusha 3.PNGkagemusha 2.PNGkagemusha 6.PNGkagemusha 5.PNGkagemusha 8.PNG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

kagemusha 7.PNGkagemusha 4.PNG

18385730.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

 

Kagemusha, l'ombre du guerrier Bande-annonce VO



Kagemusha Début VOSTFR


SOURCES PHOTOS 1,2,11 allocine

15/04/2014

PHILIPPE LEON

aikido,montlucon asptt,philippe léon

Philippe Léon comptabilise derrière lui 40 ans de pratique de cet art martial. Il a commencé à 14 ans, en 1968, pour être actuellement, 6e dan Aïkikaï .

Pour son parcours, il a étudié cet art avec un certain nombre d'enseignants dont les principaux sont Morihiro Saito, 9e Dan Aïkikaï (élève interne dans le dojo d'Iwama au Japon), André Nocquet, 8e Dan Aïkikaï (assistant pour ses stages nationaux et internationaux), Christian Tissier, 7e Dan Aïkikaï. Pour s'imprégner davantage de cet art, il a fait des voyages réguliers au Japon depuis 1981. Il a acquis ses Dan petit à petit à force de persévérance. Un 1er Dan en 1972 , le 2e Dan en 1974, le 3e Dan en 1978, le 4e Dan en 1984, le 5e Dan en 1995 et le 6e Dan en 2002. Il est Délégué Technique Régional FFAAA, pour la Région Aquitaine.

 

AÏKIMAG JUIN 2005 "ENTRETIEN AVEC PHILIPPE LÉON"

Cliquer sur l'image pour accéder à l'article

aikido,montlucon asptt,philippe léon

 

Tantodori - Philippe Léon 6th Dan Aïkikaï - Aïkido Vol 2


 

 

Stage Régional - Philippe Léon - 6è DAN Aïkikaï - DTR Ligue Aquitaine

FEV 2014


 

VIDÉOS DU SITE DU CLUB DE PESSAC" AIKINAGE" où ENSEIGNE PHILIPPE LÉON

 

aikido,montlucon asptt,philippe léon

 

 

 

Biographie par

14/04/2014

ALAIN VERDIER

aikido,montlucon asptt,alain verdier

Alain Verdier est né en 1942. En 1967, il débute l’Aïkido à Clermont-Ferrand avec Gérard Blaize. Il continua à  Paris toujours avec lui ainsi qu'avec F Emeriau, un élève proche de Noro Senseï, puis en 1976 avec Christian Tissier de retour du Japon et quelques années plus tard, Franck Noël. Déjà, le contact avec l'Aïkikaï était noué avec la venue régulière de Seigo Yamaguchi. C'est en 1984, à trente-deux ans qu'il part pour le Hombu Dojo. A l'Aïkikaï, il suivit Kisshomaru Ueshiba, Moriteru Ueshiba, Osawa Senseï, Ichihashi Senseï, Masuda Senseï et bien sûr Yamaguchi Senseï ainsi que Endo Senseï et Yasuno Senseï, puis Shibata Senseï pour trouver une technique plus carrée. Son séjour dura un peu plus d'un an.

Il est actuellement 6°Dan d’Aïkido (membre du Collège Technique de la FFAAA).

Il enseigne vers Bordeaux, Campus Aïkido, Dojo Salle Félix, Rue Jean Iriquin
33400 Talence.

 

ENTRETIEN  2003 AVEC ALAIN VERDIER

" L’EXPÉRIENCE TRANQUILLE"  

Cliquer sur l'image pour accéder à l'article

aikido,montlucon asptt,alain verdier

 

 

Campus Aïkido 2014


13/04/2014

CONTES ET RECITS DES ARTS MARTIAUX (Albin Michel 1981) #13

L'IMAGE D'ASARI

 

tesshu_yamaoka.jpg

Maître Yamaoka Tesshu


A l'âge de 27 ans, Yamaoka Tesshu, qui était déjà un expert de sabre réputé, combattit avec Asari Matashichiro, lui aussi sabreur célèbre. Cette rencontre fut brève car Asari désarma rapidement son jeune adversaire. Bouleversé Yamaoka connut une détresse sans borne parce qu'il réalisa combien il manquait de maturité spirituelle. Motivé par cette rencontre, il redoubla d'efforts pour se consacrer entièrement à l'entraînement au Kenjutsu (Art du sabre) et à la méditation (Zazen). Désirant mettre à l'épreuve le niveau qu'il avait atteint après dix ans de cette pratique intensive, il rencontra de nouveau Asari. Au cours de ce second combat, il sentit combien son adversaire le dominait
et, paralysé par la maîtrise qui se dégageait d'Asari, il refusa de poursuivre le combat et reconnut sa défaite.

asari_matashihiro.jpg

Maître Asari Matashihiro

Cette nouvelle rencontre l'impressionna tant qu'il fut désormais hanté par l'image d'Asari, image obsédante qui lui rappelait sans cesse sa médiocrité. Loin de se résigner, il intensifia sa pratique du sabre et de la méditation. Sept années passèrent quand, après une forte expérience spirituelle, il constata soudain que l'image d'Asari avait cessé de le tourmenter. Il décida alors de se mesurer une nouvelle fois à lui. Asari le fit d'abord combattre avec l'un de ses élèves mais celui-ci s'avoua vaincu dès le début du combat. Yamaoka rencontra alors Asari pour la 3ème fois. Les deux hommes se firent face un long moment, se jaugeant du regard. Soudain, Asari abaissa son sabre et déclara : " Vous y êtes, vous êtes enfin sur la Voie."

yamaoka_tesshu.jpg

 Maître Yamaoka Tesshu

 

 

source  :http://munndialarts.com et contes et récits des arts martiaux de Chine et du Japon(Albin Michel)

 

12/04/2014

SHINGEN-KO FESTIVAL

shingen.jpg

 

Ce festival se produit chaque année à Kofu pour honorer Takeda Shingen, le célèbre chef de guerre de l'ère Sengoku. Le festival commence le 1er week-end d’Avril.

Le festival de cette année a eu lieu du 4 Avril au 6 Avril 2014.

il n'y a pas encore de photos de cette édition 2014 mais je posterai dés qu'il y en aura. En attendant, voici quelques photos d'éditions antérieures.

POUR AGRANDIR CLIQUEZ SUR LES PHOTOS

aikido,montlucon asptt,festival shingen

aikido,montlucon asptt,festival shingen

aikido,montlucon asptt,festival shingen

aikido,montlucon asptt,festival shingen

photos:http://traveljapanblog.com,http://www.ocf.berkeley.edu,http://www.goldenjipangu.com

Le vendredi autour de 17h00 au château de Maizuru,  il y a un concours pour déterminer qui représentera l’épouse de Shingen dans le défilé le jour suivant.
Le vendredi : il y a des stands de nourritures et des jeux au château, dans le centre ville à Orion et la route de Ginza, aussi bien qu’à quelques autres endroits.
Le festival reprend le lendemain autour de 10h00. Il y a des événements au Takeda Jinjya l’après-midi et un défilé commençant devant la station de Kofu autour de 17h00.
Le point culminant de la fête est ce défilé de l'armée Takeda, comprenant des citoyens locaux vêtus de costumes authentiques, les célèbres vingt-quatre généraux de Shingen et plus de 1 500 guerriers marchant avec des torches.
C’est le grand festival de Yamanashi.

Yamanashi a été fondée par Takeda Shingen. Un de ses hauts faits d'armes fut sa victoire sur Tokugawa Ieyasu à la bataille de "Mikata ga hara". Il entra dans la bataille à cheval surprenant   Ieyasu Tokugawa.

427px-Sengoku_period_battle.jpg

On utilise le mot Fuurinkazan composé du kanji pour le vent, la forêt, le feu, et la montagne afin de décrire Shingen et ses techniques de combats. Il est dit que Takeda Shingen se déplaça comme le vent, mais aussi calme que la forêt avant d'entrer dans la bataille comme un grand feu tout en gardant une position forte comme les montagnes.

Sa devise était:

Rapide comme le vent,

Silencieux comme la forêt,

Destructeur comme le feu,

Immuable comme la montagne.

800px-Mikatagahara_no_tatakai.jpg

Bataille de Mikata-Ga-Hara

Shingen était servi loyalement dans la guerre par ses célèbres "vingt-quatre généraux."

Takeda24syou.jpg

24 généraux de Takeda Shingen.


Aujourd'hui, une grande statue de Shingen se situe à l'entrée sud de la gare de Kofu.

Takeda Shingen

 

 

 

43°SHINGEN-KO FESTIVAL 2014


 

Le film Kagemusha par Akira Kurosawa (1980) a aussi été inspiré par sa vie. A suivre dans une

prochaine note.

 

 

http://www.yamanashi-kankou.jp

00:10 Publié dans articles, Blog, liens, videos | Lien permanent |  Imprimer |  Facebook |

11/04/2014

SHOJI SEKI

ss_france9.jpg

 

Maître Shoji SEKI est né le 6 mars 1950, à Yamagata (Japon). Après avoir obtenu un diplôme de l’industrie technologique de l'Université de Musashi, il fut admis en 1973 comme professeur assistant à l'Aïkikaï de Tokyo.

Il a commencé à la fin des années 1960. Sa technique est rapide et précise.  Seki Senseï répète la technique qu'il démontre de nombreuses fois, et il est possible de saisir les subtilités de ses mouvements par l'observation attentive.

Il fut influencé par le second Doshu, Kisshomaru Ueshiba et Osawa père, Kisaburo Osawa Senseï.

ll est aujourd'hui l'un des principaux collaborateurs du Doshu Moriteru UESHIBA et il jouit d'une grande notoriété tant au Japon qu'à l'étranger. Le Hombu Dojo le délègue pour diriger des stages un peu partout dans le monde, États-Unis, Brésil, Russie, Pologne, Israël, Argentine, Pérou, Lituanie, etc.

Par sa rigueur et sa volonté de transmettre la tradition de l'Aïkido telle qu'elle est enseignée au Hombu Dojo de Tokyo, il est l'un des représentants les plus renommés du Hombu. Il enseigne avec pédagogie un Aïkido fondamental dans le respect des principes et des bases édictées par Maître UESHIBA.

En Janvier 2014, il a été promu 8e Dan Aïkikaï par le Doshu Moriteru UESHIBA.

HIROSHI TADA SHIHAN AU SECOND PLAN

Pour agrandir cliquer sur la photo

Seki-sen-8-dan-vruchenie.jpeg

 

 

SHOJI SEKI INTERVIEW "LE CONTRAT DE CONFIANCE"

 

 

SHOJI SEKI "L’ÂME ET LE CORPS DE UKE"

 

 

Seki Shihan 43 All Japan Aïkido Demonstration


 

 

Seki Shihan 2009


 

 

The 10th international Aïkido Congress Seki Shihan (1)


 

 

 

 

STAGE ÉTÉ 2014 BOULOURIS

Pour agrandir cliquer sur la photo

AfficheStage SEKISensei2014.jpg

 

 

 

10/04/2014

TAKANORI KURIBAYASHI

Takanori Kuribayashi Senseï est né le 4 septembre 1963.

Il a fait ses études à l'Université Daito Bunka où le professeur du club d’Aïkido était Shibata Ichiro Senseï
C'est donc sous son égide que Kuribayashi est entré au Hombu Dojo comme uchi deshi en 1986.

Il est ainsi parmi les derniers uchi deshi à avoir bénéficié de l'enseignement du Doshu Kisshomaru Ueshiba.
Kuribayashi Senseï a donc suivi tout le cursus normal d'uchi deshi, et est devenu un Senseï de l'Aikikai.

Il est aujourd'hui 7ème dan, Shihan (modèle) et enseigne tous les vendredis à 15h 00 au Hombu Dojo. 
Durant son apprentissage, il a surtout été influencé techniquement parlant par le Doshu Kissomaru Ueshiba, par Yamaguchi Senseï et plus tard par Endo Senseï.

Kuribayashi Senseï est connu pour sa recherche d'une pratique décontractée et souple mais surtout puissante.
Il parle très bien anglais et dispose d'une réelle ouverture à la culture occidentale. Il a donc la particularité d'être très à l'aise avec les étrangers qui s'entrainent au Hombu dojo ainsi que lors de ses stages dans les pays occidentaux. 

Le Doshu actuel Moriteru Ueshiba dit de lui qu'il est l'avenir du Hombu Dojo. 
C'est en effet un Senseï fidèle aux principes de l'Aïkikaï mais également très ouvert au monde extérieur pour exporter au mieux la pratique.
 
 
biographie du site http://shoaikido.blogspot.fr
 
 
A LIRE ÉGALEMENT L'ARTICLE DE  Léo TAMAKI :
 

Kuribayashi Takanori Senseï

 

Kuribayashi Takanori - 50th All Japan Aïkido (2012)


 

 

 

Kuribayashi Takanori Shihan


 

 

Kuribayashi Takanori Shihan - All Japan Aïkido 2009


 

 

Kuribayashi Takanori Shihan - 47th All Japan Aïkido