Weboscope mesure d'audience, statistiques, ROI
Classement des meilleurs sites et positionnement

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/04/2014

ARNAUD WALTZ

Arnaud Waltz commence l’Aïkido en 1973, suivant Maître André Nocquet. En 1976, il réussit l’entrée en STAPS et devient étudiant pour 4 ans. Il pratiquera alors le Judo, le Kendo, le Karaté Shotokan, le rugby, la gymnastique, la natation et l’athlétisme. En 1979, il commence à donner des cours d’Aïkido à Aubervilliers. En 1980, il part à l’armée dans le corps des Sapeurs Pompiers de Paris.

En 1981, de retour à la vie civile, il rencontre Christian Tissier. Convaincu par cette forme de pratique, Arnaud Waltz adhère très vite au club de Vincennes. Il pratiquera alors avec des références nationales : Patrick Bénézi, Pascal Norbelly, Jean-Michel Mérit, Bernard Palmier entre autres. Son entraînement est régulier, pouvant aller jusqu’à quatre fois par jour, 20 h par semaine.

En 1984, Christian Tissier l’envoie en « mission » dans le Nord. Il est alors 3ème dan, il a 26 ans. Principale caractéristique selon lui : « je ne cause pas, je cogne : pas très Aïki tout ça ». Il restera D.T.R. jusqu’en 1992.

Il obtient le BEES 1er degré en 1983, et le BEES 2ème degré en 1992 (major de sa promo). Trois ans plus tard, il est nommé 5ème dan et devient dans sa vie professionnelle professeur d'EPS Agrégé. Puis quelques années plus tard, il est 6ème dan, docteur en sciences de l’éducation et enseigne en université.

Il revient dans le Nord en 2000 et reprend en 2004 le titre de D.T.R. Il encadre les stages de Ligue et anime les "écoles de cadres" qui se transforment en "rencontres enseignants" quelque temps plus tard. Il est aujourd'hui le responsable technique et pédagogique de la Ligue Nord Pas-de-Calais.

INTERVIEW D'ARNAUD WALTZ

L'aïkido, voie de l'harmonie

MARS 2010

CLIQUER SUR L'IMAGE CI-DESSOUS

 

 

Bercy 2010 Aïkido Tissier (Arnaud Waltz)


 

 

 

Aïkido Arnaud Waltz Aïkiken Bercy 2009


 

 

 

Biographie tirée de aïkido-nordpasdecalais.fr

01/04/2014

LE HANAMI

cliquer sur les photos pour agrandir

aikido,montlucon asptt,hanami,sakura

sakura4.JPG

Le hanami - de hana 花, "fleur", et mi 見, "regarder".  est la coutume traditionnelle japonaise d'apprécier la beauté des fleurs, principalement les fleurs de cerisier (sakura). Les fleurs de cerisiers symbolisent tout le raffinement de l'archipel nippon. Chaque printemps des milliers de Japonais et touristes affluent pour admirer ses floraisons éphémères et la blancheur immaculée de certaines espèces...

sakura immaculé.JPG

Auparavant, les sakura donnaient le départ de la saison de plantation du riz et on faisait des offrandes aux pieds des sakura. L'Empereur Saga en a fait un évènement, en fêtant cette période avec du saké et des mets, sous les branches des cerisiers en fleur dans la cour impériale à Kyōto. La coutume a été à l’origine limitée à l’élite de la cour impériale, mais s'est rapidement répandue à la société des samouraïs et, à partir de la période Edo, aux gens du peuple. Sous les arbres de sakura, ils prenaient un repas et buvaient le saké dans l’allégresse.

aikido,montlucon asptt,hanami,sakura

aikido,montlucon asptt,hanami,sakura

De nos jours, la vue des sakura en fleurs est associée à l'idée de la fête. Tous les Japonais se réunissent pour boire et s'amuser. Pendant cette courte période d'une dizaine de jours, c’est le grand événement du printemps, issu d’une longue tradition. L'atmosphère des parcs change radicalement, beaucoup se déguisent et tous font la fête.

sakura 6.JPG

sakura 8.JPG

La floraison des cerisiers au Japon n'a pas lieu à date fixe. Ce phénomène dépend de facteurs climatiques et de la situation géographique.
Dans les îles du Sud du pays, où il fait très chaud, les premières fleurs de sakura sont visibles dès le début de l’hiver, vers fin décembre. Mais dans le Nord, à Hokkaido, il faut attendre le mois de mai pour voir les cerisiers en fleurs. Dans le centre du pays (Kyoto, Tokyo…) le hanami se célèbre de la mi-mars à la mi-avril.

sakura3.JPG


Au Japon : impossible d’échapper à la météo spéciale qui suit la progression de la vague florale, du Sud vers le Nord. Le Sakura Zensen, véritable bulletin météo des fleurs, établit des prévisions de floraison d'Okinawa à Hokkaido !

sakura-carte-japon.png

En France, si vous voulez célébrez les sakura, vous pouvez vous rendre au parc de Sceaux près de Paris et célébrer avec les Japonais d'ici le spectacle des sakura en fleurs. Si au Japon, les « sakura » sont en fleurs fin mars-début avril, la période de floraison des cerisiers du parc de Sceaux s'échelonne entre mi et fin avril (selon les conditions météo). Elle est particulièrement impressionnante : imaginez plus de 250 arbres couverts uniquement de rose et de blanc.

parc de sceaux hanami.jpg

 

sources : France 5, wikipédia, guide Japon.

00:32 Publié dans articles, Blog, liens | Lien permanent |  Imprimer |  Facebook |

31/03/2014

DIRK MULLER

aikido,montlucon asptt,dirk muller

Dr. Dirk Müller (6. Dan Aïkikaï de Tokyo) a eu son premier contact avec l'Aïkido en 1986.
Jean Luc Subileau Senseï (6° Dan Aïkikaï de Tokyo) et plus tard Franck Noël Shihan (7° Dan Aïkikaï de Tokyo) sont devenus ses premiers Maîtres importants.
Depuis 1990, il suit Seishiro Endô Shihan (8° Dan Aïkikaï de Tokyo) en tant que son professeur principal.
Une autre influence inspirante pour lui : Seigo Yamaguchi Shihan (9° Dan Aïkikaï de Tokyo).

Dr. Dirk Müller a enseigné l'Aïkido à l'Université de Marburg pendant 15 ans et a fondé la Shoshin Dojo à Hambourg en 2004. Aujourd'hui, il enseigne lors de séminaires à travers l'Europe, les États-Unis et le Canada.

 

Dirk Müller 6° Dan at TomoSei Dojo 2012


 

 

Dirk Müller

Aïkido Hamburg, Shoshin Dojo - Irimi Nage, Kokyu Nage, Kote Gaeshi


30/03/2014

CONTES ET RECITS DES ARTS MARTIAUX (Albin Michel 1981) #12

L'école du combat sans arme !

L’ÉCOLE DU COMBAT SANS ARME.


Le célèbre maître Tsukahara Bokuden traversait le lac Biwa sur un radeau avec d'autres voyageurs. Parmi eux, il y avait un samouraï extrêmement prétentieux qui n'arrêtait pas de vanter ses exploits et sa maîtrise au sabre. A l'écouter, il était le champion toutes catégories de tout le Japon, ce que les voyageurs semblaient croire au vu de leurs regards goguenards où se mêlaient admiration et crainte. Le maître ne s'en préoccupa donc pas, ce qui finit par vexer le samouraï qui voyait bien l'attention de Bokuden se concentrer ailleurs. Il lui dit : " Toi aussi, tu portes une paire de sabre. Si tu es samouraï, pourquoi ne dis-tu pas un mot ?" Bokuden répondit : - " Je ne suis pas concerné par tes propos. Mon art est différent du tien. Il consiste, non pas à vaincre les autres, mais à ne pas être vaincu". Le samouraï se gratta le crâne de perplexité et demanda :
- " Mais alors quelle est ton école ?"
- " C'est l'école du combat sans arme."
- " Mais dans ce cas, pourquoi portes-tu des armes ?"
- " Cela me demande de rester maître de moi pour ne pas répondre aux provocations. C'est un sacré défi !"
Exaspéré, le samouraï demanda :
- " Et tu penses vraiment pouvoir combattre avec moi, sans sabre ?"
- " Pourquoi pas ? Il est même possible que je gagne !"
Hors de lui, le samouraï cria au passeur de ramer vers le rivage le plus proche, mais Bokuden suggéra qu'il serait préférable d'aller sur une île, loin de toute habitation, pour ne pas provoquer d'attroupement et être plus tranquille. Le samouraï accepta. Quand le radeau atteignit une île inhabitée, le samouraï, impatient d'en découdre, sauta à terre, il dégainait déjà son sabre, prêt au combat. Bokuden enleva soigneusement ses deux sabres, les tendit au passeur et s'élança pour sauter à terre, quand soudain, il saisit la perche du batelier, puis dégagea rapidement le radeau de la berge pour le pousser dans le courant. Bokuden se retourna alors vers le samouraï qui gesticulait sur une île déserte et il lui cria :

- " Tu vois, c'est cela, vaincre sans arme !"

29/03/2014

TAKEDA YOSHINOBU SENSEÏ

Takeda Shihan a commencé son étude de l'Aïkido en 1960 au Hombu Dojo de Tokyo  avec  Kisshomaru Senseï, Arikawa Senseï, Tada Senseï et Tamura Senseï. Auparavant, il avait pratiqué le Judo et le Kendo. Puis il devint élève de  Seigo Yamaguchi Senseï et pratiqua avec O Senseï. Il fut bientôt reconnu comme l'un des élèves les plus doués de Yamaguchi Senseï et a été invité par son professeur à lancer son propre Dojo à la fin des années 1960.
Il est connu pour sa pratique  fluide et sans effort tout en restant dynamique et puissant.


Takeda Shihan, 8° Dan, est actuellement le directeur de l'Aïkido Kenkyukai international et de la Shonan Aïkido Renmei à Kamakura, Japon, où il enseigne. Il est également membre du conseil d'administration à l'Aïkikaï Hombu Dojo à Tokyo.

 

SUR CE LIEN CI DESSOUS

Entretien avec Takeda Shihan

 

LA TRADUCTION EST DE GOOGLE MAIS SUFFISANTE POUR COMPRENDRE TOUT LE SENS.

 

SINON VOIR L'ENTRETIEN ORIGINAL EN ANGLAIS  ci-dessous.

 

Interview with Takeda Shihan by Aikikai Hombu Dojo

 

Takeda Yoshinobu Shihan


 

 

Shihan Yoshinobu Takeda 8th Dan


 

 

 

47th All Japan Aïkido Demonstration

Takeda Yoshinobu Shihan


 

28/03/2014

JACQUES MUGURUZA

Jacques Muguruza, né en 1955, a commencé l'Aïkido à 13 ans. A 18 ans, il participe à un stage d'un mois au Japon, dans le dojo Yoshinkan de Shioda Senseï, avec 6 h de pratique quotidienne. Deux ans plus tard, il retourne voir SHIODA Senseï, et pratique tous les matins pendant un an au Yoshinkan en étant hébergé chez un ami français. Cet ami retournant en France, il fut convié par Shioda Senseï a devenir uchi deshi et resta quatre années auprès de son Maître, en vivant au Dojo. De 1977 à 1982, ce furent cinq années de pratique intensive, plus de six heures par jour 7j/7. En 1982, il rentre en France.

aikido,montluçon asptt,jacques muguruza,yoshinkan

 photography of Gozo Shioda avec Jacques Muguruza

Il lui fallut cinq ans pour retrouver sa place et développer le Yoshinkan dans l’Hexagone puis pour créer la Fédération Aïkido Yoshinkaï de France (A.Y.F.) afin de diffuser la vision de Shioda Senseï, héritée de son Maître Morihei Ueshiba. Jacques Muguruza est actuellement 8ème Dan, chargé de développer l’Aïkido Yoshinkan en France et dans d’autres pays d’Europe. Il enseigne régulièrement en France depuis 1982 et en Espagne depuis 1990.

 

 

LIRE L'ARTICLE SUR JACQUES MUGURUZA DU MAGAZINE

"MARTIAL" N°1 2012 DE LA PAGE 64 A 74 

en cliquant sur l'image ci-dessous.

PDF

aikido,montluçon asptt,jacques muguruza,yoshinkan

 

 

 Interview Jacques Muguruza - Aïkido Yoshinkan Fédération de France

ACTUALITÉS OCTOBRE 2010


 

 

 

AUTRE ENTRETIEN 1/2010 D'AÏKIDOJOURNAL

JACQUES MUGURUZA

CLIQUER SUR L'IMAGE

aikido,montluçon asptt,jacques muguruza,yoshinkan

 

 

 

 

 

 

 

 

Démonstration Aïkido Yoshinkan à Munich octobre 2013


 

 

 

Gozo Shioda takes out Japanese Game Show host

le présentateur s'en souvient sans doute encore !!


 

27/03/2014

Manuel de Jujutsu de l'école Kano à Tokyo

judo-manuel-jujutsu.jpg

 

Réédition du 15/07/2013  Yugen éditions

Kano Jigoro.jpg

Kanō Jigorō, fondateur du judo.

Ce manuscrit écrit par deux des principaux et premiers élèves de Jigoro Kano, Sakujiro YOKOYAMA et Eisuke OSHIMA, retranscrit la pensée du fondateur du Judo, assez loin de celle pratiquée actuellement où le sport l'a emporté sur la voie et le développement personnel. Paru en 1911, il fut traduit par Yves Le Prieur, un officier de Marine et un inventeur français, envoyé au Japon comme élève-interprète. Il y restera deux ans et pratiqua au Kodokan à Tokyo.

 

Yokoyama Sakujiro
(1864 - 1914)

La plupart des pratiquants de Judo ont entendu parler de ce manuscrit, mais pratiquement personne n'a vu cette version traduite par Le Prieur du fait de sa rareté. Cela reste un document unique, qui montre ce qu'était le Judo au temps du fondateur. Les principes de la voie sont décrits : le déséquilibre, l'utilisation de l'énergie, l'attitude juste, ainsi que le modèle d'éducation prôné par cette discipline.

A cette époque le Judo de Jigoro Kano éclipsa les différents koryu.

 

Jigoro Kano

 

 

Jigoro Kano 1860 -1938 JUDO extremely rare demonstration


 

 

Amazing OLD JUDO Throw Defense Mifune Kyuzo accepts challenges from high level students !


 

26/03/2014

MICHELINE VAILLANT-TISSIER

Aikido: tra difesa etica e bellezza

Micheline Tissier a commencé l'Aïkido en 1976, à 15 ans 1/2 au Japon à l'Hombu Dojo de Tokyo. Après ses deux mois dans le cours débutant au 1er étage, elle pratiqua dans les cours de Maître Masuda et Maître Ichihashi qui s'occupaient beaucoup d'elle, puis plus tard dans ceux de Ueshiba Senseï et de Yamaguchi Senseï.
Sa première leçon a été donnée par Christian Tissier qui était le sempaï de tous les étrangers ; il était donc également son sempaï. De retour du Japon, elle s'est mariée avec Christian Tissier et l'est restée 22 ans. Elle a commencé à enseigner en 1989 à Vincennes. En 1990, déménagement pour le Sud, suite à l'asthme de leur fils et ouverture d'un Dojo à Nice en 1997. Actuellement, elle enseigne à Puget sur Argens et Draguignan.



Micheline Tissier est la première Européenne à s'être vu décerner le grade de 6e dan Aïkikaï par le Doshu Moriteru Ueshiba .

 

 

Ci-dessous interview réalisé et écrit par Guillaume Erard

Rencontre avec Micheline Tissier 6e dan : L’aube de l’Aïkido au féminin  

 

 

Micheline Tissier in Joensuu 2005


 

 

Démonstration de Micheline Vaillant Tissier - FAI Congrès 2012


 

 

 

 

Micheline Tissier Tanto Bercy 2010.avi


 

 

25/03/2014

LE KOTO

Le koto est un instrument de musique à cordes pincées utilisé en musique japonaise traditionnelle, notamment dans le kabuki et le bunraku. Originaire de Chine (gŭzhēng), il fut introduit au Japon entre le VIIe siècle et le VIIIe siècle. Il est traditionnellement fabriqué en bois de paulownia évidé, avec les hauts chevalets amovibles, en ivoire. Le son ressemble à celui de la harpe. Le koto mesure environ 1,80m c'est une longue cithare possédant 13 cordes.

Cliquer sur les images pour agrandir

aikido,montlucon asptt,koto


On trouve également des koto avec davantage de cordes : jūshichigen (17 cordes) ;    nijūgen (20 mais 21 cordes)    nijūgogen (25 cordes) ;    sanjūgen (30 cordes) ;    sanjūnigen (32 cordes).


Les trois interprètes suivants sont à l'origine :

 Kengyo Yatsuhashi (1614-1685)Michio Miyagi (1894-1956, ) et Fumiko Yonekawa (née en 1895 et qui avait, en 1983, 185 000 heures de pratique ; elle décéda en 1995).

aikido,montlucon asptt,koto

Michio Miyagi, un génie du koto, fut un musicien et compositeur de koto japonais né en 1894 et mort en 1956, dans un accident de train à l'âge de 62 ans. Il explorera la musique de l'Ouest et publia plus de 500 compositions. Il inventa le jyûshichigen (koto à 17 cordes). Il est connu pour son œuvre Haru no umi (« La mer du printemps », pour koto et shakuhachi).

Il existait aussi le hachijūgen (80 cordes) créé par Miyagi, mais il n'a jamais existé qu'un seul exemplaire de cet instrument et personne ne le joue aujourd'hui.

 

 

aikido,montlucon asptt,koto

 

Plusieurs artistes l'ont adapté en une musique plus contemporaine.

 

 

Michel Benita & Mieko Miyazaki - Hacihi Gatsu


 

 

Japanese Koto "Whereabouts of Wind" by Hideaki Matsumoto


 

 

 

Michel Benita & Mieko Miyazaki - The Drums

 


24/03/2014

ROBERTO MARTUCCI

aikido,montlucon asptt,roberto martucci

 

 

Roberto Martucci commence l'Aïkido en 1975 à 14 ans avec Elena Gabrielli et Hiroshi Tada shihan. 1°Dan en 1980, il suit également Nobuyoshi Tamura Shihan.
A partir de 1993, il suit l'enseignement de Christian Tissier Shihan.
Il obtient son 3°Dan en 1993 et le 4°Dan en 1999. Sa recherche le mène à suivre Seishiro Endo Shihan.

Endo Senseï lui reconnaît le 5°Dan Aïkikaï. En 2010, il est 6°Dan.
Roberto Martucci enseigne à Rome au " Aikido Kashin Rome ". Il enseigne également dans des stages en Italie et en Europe.

Aïkido in Blues - Sounds of my life


 

 

  Aïkido Roma - Roberto Martucci


 

 

 

 Roberto Martucci - Prendere Ukemi