Weboscope mesure d'audience, statistiques, ROI
Classement des meilleurs sites et positionnement

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/05/2014

MALCOM TIKI SHEWAN

 

 

MALCOM TIKI SHEWAN:

   BIOGRAPHIE

CLIQUER SUR LE LIEN ci-dessus.

 

 

 

entretien le 27 mars 2012

http://daikyokan-dojo.fr/entretien-2/

 

entretien Aïkido Journal 4/2005

cliquer sur la photo

aikido,montlucon asptt,malcom tiki shewan

 

Principes d'Aïkido - Malcolm Tiki Shewan (Trailer)


 

Malcolm Tiki SHEWAN - Zürich, December 2012 (Trailer)


 

Aïkido - Malcolm Tiki SHEWAN - Zürich 2006 (Trailer)


 

 

01/05/2014

MARIANO ARISTIN

 Mariano ARISTIN est né le 24 novembre 1935 à Pau (64).
Il pratique en premier le Judo
- 1er Dan en 1963
- 3ème Dan en 1971
Diplômé d’État 2ème degré en octobre 1968.


Il commence l'Aïkido en 1965 sous la direction d'André NOCQUET et acquiert son 1er Dan en novembre 1968, année où il recevra la médaille de la Jeunesse et des Sports.
En 1971, il devient délégué technique à la création de l'UNA.
Il suit avec assiduité les Maîtres:


- André NOCQUET
- Nobuyoshi TAMURA
- Hirokazu KOBAYASHI

En Janvier 1987, il reçoit son 6ème Dan et est diplômé d’État 2ème Degré.

Après avoir rempli la fonction de Délégué Technique pour la Région Ile-de-France pendant une dizaine d'années, puis pour la région Basse-Normandie durant 4 ans, il s'installe finalement dans l'Aude en 1998.



Appelé à l'animation technique de la Ligue Languedoc-Roussillon en parallèle de l'encadrement des clubs de Limoux et de Carcassonne, il assura cette fonction de D.T.R. pendant 4 ans.

Il anime tous les deux ans un stage national en Nouvelle-Calédonie.

Il est membre du Collège Technique Fédéral  FFAAA et de la C.S.D.G.E.

Mariano ARISTIN  a déménagé près de la Rochelle à la fin de l'année 2011.

Il est actuellement 7° Dan.

 

Biographie tirée du site du club de Carcassonne qui a bénéficié de son enseignement durant 12 ans.

 

Mariano Aristin Dojo Limoux


 

30/04/2014

KISSHOMARU UESHIBA

 

Réaliser une biographie de Kisshomaru Ueshiba est un long travail de recherche, mais permet de diffuser l'histoire de l’Aïkido au plus grand nombre.

Les documents sont nombreux et en faire une synthèse est un travail  fastidieux. 

Je vous propose cette biographie de Guillaume Erard, très bien construite, complète avec des photos d'archives... Bravo !

 

Biographie de Kisshomaru Ueshiba, Second Doshu de l’Aïkido

Écrit par :

 

Kisshomaru Ueshiba - Photos

Sur le site "Fudoshinkan", je vous propose de voir une multitude de photos d'archives dont beaucoup sont très rares.

Le nouveau site est à cette adresse : http://fudoshinkan.eu/

Cliquer sur la photo ci-dessous pour accéder à une cinquantaine de photos de Kisshomaru Ueshiba.

aikido,montlucon asptt,kisshomaru ueshiba

 

 

Kisshomaru Ueshiba - Aïkido


 

 

Kisshomaru Ueshiba Doshu - Rare Aïkido Demonstration (1957)


 

O Senseï Aïkido Morihei Ueshiba & Kisshomaru Ueshiba Senseï


 

 

Kisshomaru Ueshiba & Yamaguchi Senseï

tiré du film de Michel Random" les arts martiaux du Japon"


 

 

29/04/2014

HIROSHI TADA

 

 

C'est sur cette vidéo de TADA Senseï que je suis tombé en recherchant un lien pour cette note sur l'article de Léo TAMAKI à propos de ce Maître. Je vous le propose donc via son site

"Budo no Nayami"

Pour lire l'article cliquer sur la photo ci-dessous.

 

 

 

Comment croire qu'Hiroshi TADA a plus de 80 ans en visionnant cette vidéo, tellement l'énergie, la mobilité et sa présence imprègnent sa prestation !

Hiroshi Tada


 

28/04/2014

Stéphane BENEDETTI

Stéphane BENEDETTI est né en 1951.

Il débute le Judo l’âge de cinq ans et découvre l'Aïkido en 1966 sous la direction de Asaï Katsuaki Shihan lors d’un stage de Judo en Allemagne. Sa rencontre avec Nakazono et Tamura Shihan l’été de cette même année sera déterminante.

Orientaliste, il fit des études de Japonais, Chinois, Sanscrit et historien des religions de formation, il a vécu neuf ans au Japon où il a étudié sous la direction de Nonaka Shihan à Miyazaki et de Kobayashi Shihan à Osaka. Il a eu la chance et le plaisir d’assister et de traduire Arikawa Sadateru Shihan durant ses séjours en Europe et a, par-dessus tout, longtemps pratiqué aux côtés de Tamura Shihan dont il a traduit et édité les livres.

Aujourd’hui installé à Barcelone, il voyage et enseigne l’Aïkido dans toute l’Europe et dans les pays de l’ex-Union Soviétique. Conseiller Technique de la Fédération Eurasiatique d’Aïkido (Saint-Pétersbourg), de la Fédération Kalmouke d’Aïkido et de la Fédération Ukrainienne d’Aïkido, enseignant au Bolchoï de Moscou, il est le fondateur du MUTOKUKAI EUROPE, une Amicale formée de ses élèves et amis Aïkidokas d’Europe.

Il es actuellement 7° Dan Shihan

 

ENTRETIEN AVEC Stéphane BENEDETTI  AÏKIDO JOURNAL 2004

Cliquer sur la photo ci-dessous

 

Stéphane BENEDETTI - Lausanne, Novembre 2012 (Trailer)


 

 

Stéphane Benedetti - Arenys-de-munt, Barcelona, Summer 2013


 

 

Principes d'aïkido - Stéphane Benedetti (Trailer)


27/04/2014

TAMURA NOBUYOSHI

 

 

Quelques rares vidéos de TAMURA Senseï

ET ÉGALEMENT UN ENTRETIEN D’AÏKIDO JOURNAL DE 2004

sur l'image ci-dessous par un clic

Nobuyoshi Tamura, 1976 (1)


 

Nobuyoshi Tamura, 1976 (2)


 

Nobuyoshi Tamura, 1976 (3)


 

Nobuyoshi Tamura, 1976 (4)


 

 

 

Nobuyoshi Tamura, 1976 (5)


Nobuyoshi Tamura, 1976(6)


 

 

26/04/2014

ALAIN GUERRIER

alain_DSC_0035.jpg

Alain Guerrier est né en 1940. Il commence la pratique des arts martiaux par le Judo avec Jean Zin à Marseille au Judo Club de Provence, de 1956 à 1959. Il commence l'étude de l'Aïkido par un stage donné par Tadashi ABE au Judo Club de Provence, stage de dix jours. Puis au départ de Tadashi ABE, il suivit NORO Senseï qui le remplaçait. Ensuite Maître NAKAZONO vient à Marseille et y resta deux ans jusqu'à l'arrivée de Tamura Senseï en 1964. Avec Roberto Arnulfo, il pratiqua assidument l'enseignement de TAMURA Nobuyoshi, deux fois par semaine le matin et quatre fois le soir, le suivant partout lors de ses déplacements pour enseigner, à Marignane, à Aix-en-Provence... En 1969, il partit pour le Japon afin d'étudier avec O Senseï. Malheureusement, il ne le vit pas car O Senseï décéda une semaine après son arrivée. Il resta huit mois la première fois en donnant en parallèle des cours de français. Un an plus tard, il retourna au Japon et y resta quatre années jusqu'en 1974. Il y retourne régulièrement plus mois par an. A l'Aïkikaï, il pratiqua avec les maîtres Seigo YAMAGUCHI, Mitsugi SAOTOME  et Kisaburo OSAWA et bien sûr, assista aux cours du matin avec Kisshomaru UESHIBA.

Il enseigne aujourd’hui à Fréjus (83). Il est membre du collège technique de la FFAAA ; il a le grade de 7ème Dan et dirige de nombreux stages.

Il est également cinéaste et a tourné plusieurs documentaires :

"La Provence des Phocéens aux Félibres", "La Réunion depuis Colbert", "Les Décors de Giono", "La Route du Sel d'Hyères à Turin"
Le Japon: "Des Aïnous aux Japonais", "La Fleur du Cerisier", "Artisanat et Fêtes Traditionnelles Provence Japon"
Napoléon : "De l'Ile d'Elbe à Grenoble, de bivouac en bivouac"


L'Aïkido : "Origine et Transmission", "La Référence des Mouvements de Base", "La Science du Mouvement"
Les Budo (Kempo, Ko-budo, Karate, Judo, Kyudo, Kendo, Aïkido) : "Bushido, l’Éducation par le Geste"


Les films sur l'Aïkido et "Bushido" seuls sont en vente en DVD, les autres étant présentés dans le cadre de ciné-conférences organisées dans les Lycées, Collèges, Maisons de Retraite, Salles des Fêtes, Centres de Vacances, Médiathèques et Offices de Tourisme.

 

LIRE CET ENTRETIEN D'ALAIN GUERRIER POUR LE MAGAZINE AÏKIDO-JOURNAL 2005

POUR EN SAVOIR PLUS SUR SES DÉBUTS

CLIQUER SUR L'IMAGE POUR ACCÉDER A L'ARTICLE

Alain_GERRIER.jpg

 

Alain Guerrier et ses élèves en démonstration


Pentecôte 2013 avi


 

Démonstration d'Aïkido à Fréjus


 

"La Référence des mouvements de base "

25/04/2014

YABUSAME

yabusame2.png

 

 

VOIR CE LIEN SUR LE YABUSAME EN CLIQUANT SUR LA PHOTO ci-dessous

505757301_50b0feaedf.jpg

 

Lire également cet article de tsubaki journal sur ce lien

 

Deux écoles : la Takeda ryu et la Ogasawara ryu sur le même lien.

 

 

 

 

Chikanobu_Yoshu-Official_Ceremonies_Chiyoda_Palace-Yabusame_showing_his_abilities-00036348-040523-F12.jpg 

 

 

Yabusame - Japanese Mounted Archery


 

 

Samuraï Archery - Yabusame in Nikko


 

 

Yabusame at Meiji Shrine, Tokyo


 

 

Art martial japonais, le Yabusame pratiqué par le samouraï Freppel Jean-Claude

 

DOCUMENT ina.fr

 

00:10 Publié dans articles, Blog, liens, videos | Lien permanent |  Imprimer |  Facebook |

24/04/2014

KAMAKURA FESTIVAL

 

 

KAMAKURA BOUDDHA.png

Cliquer pour agrandir les photos

Kamakura est une petite ville au sud-ouest de Tokyo sur la péninsule de Miura. Elle a été la capitale du Japon de 1192 à 1333. Kamakura est surtout connue pour sa statue géante de Bouddha. Le Kamakura Matsuri a lieu le deuxième et le troisième dimanche d'avril. Tsurugaoka Hachimangu est un sanctuaire historique et un symbole de Kamakura.

 

maiden-hall-tsurugaoka-hachimangu-kamakura.jpg

Maiden Hall, Tsurugaoka Hachimangu Shrine, Kamakura

 

Au cours du festival qui a lieu dans ce sanctuaire, il y a des défilés de mikoshi (les sanctuaires portables) et des groupes musicaux.

Les principales attractions sont la danse Shizuka no mai , dont une représentation est donnée au Sanctuaire Tsurugaoka Hachimangu le deuxième dimanche d'avril. La danse Shizuka no mai est jouée sur une scène dédiée aux danses rituelles.

38235316.jpg

Elle reproduit l'épisode historique de la princesse Shizuka, maîtresse de

Minamoto no Yoshitsune, un maître de danse et demi-frère du Shogun Minamotono-Yoritomo.

A cause du désaccord entre ces deux hommes, Shizuka-Gozen a fui vers Kyoto mais a été prise et escortée à Kamakura. Comme sa danse était très appréciée à Kyoto, le shogun Yoritomo et sa femme Hojo-Masako lui ont commandé de danser devant eux. Après avoir refusé plusieurs fois, elle a enfin accepté.

39678a.jpg

Elle a dansé en chantant son amour pour Yoshitsune. En dépit de sa situation pour le moins critique, la danse de la princesse Shizuka débordait de passion pour Yoshitsune, ce qui provoqua la colère du Shogun. Mais sa femme Masako a éprouvé de la sympathie pour son chant et a beaucoup admiré sa danse.

Elle exprimait par ses mouvements son amour pour le seigneur de guerre Minamoto-no-Yoshitsune (1159 - 1189).

Malgré sa relation avec Yoshitsune, elle fut forcée de l'abandonner et fut faite captive par Minamoto-no-Yorimoto (1147 - 1199). Shizuka fut emprisonnée et ses enfants furent assassinés.

38462g1.jpg

By Kuniyoshi Utagawa 1797-1861 - Benkei (left), Shizuka Gozen and Yoshitsune


 
Le troisième dimanche d'avril a lieu la deuxième partie du festival avec comme attraction principale le Yabusame.

1979510_524061364371871_4450979102463614663_n.jpg


Le Yabusame est l'art du tir à l'arc à cheval. Monté sur un cheval galopant sur une piste de 200 mètres de long, l'archer décoche une flèche sur sa cible. Ce type de tir à l'arc est apparu au début de l'époque de Kamakura. Le shogun Minamoto no Yoritomo s'inquiétait des lacunes de ses samouraïs au tir à l'arc. Il organisa donc le Yabusame comme une forme d'entraînement... Un autre grand Yabusame a également lieu en septembre.

 

yasubame.jpg

 

Yabusame in Kamakura


 

Shizuka no mae dance


 

00:10 Publié dans articles, Blog, liens, videos | Lien permanent |  Imprimer |  Facebook |

23/04/2014

ITSUO TSUDA

 

 

Itsuo Tsuda est né en 1914, en Corée du Sud. Sa famille d'industriels aisés ne correspond pas à sa vision de la vie ; il décide donc de partir et de vivre une vie de bohème. Il finit par se réconcilier avec sa famille et part faire des études en France  en 1934. Il s'inscrit à la Sorbonne et suit les cours de Marcel Granet (Sinologue), et de Marcel Mauss (Sociologue et Anthropologue). Ces deux Maîtres à penser lui ont appris à ne pas croire toutes les informations mais à déchiffrer et comprendre les faits en n'hésitant pas à remettre en doute les valeurs établies pour faire la lumière par sa propre réflexion. Il étudie avec eux jusqu'en 1940, date à laquelle il est mobilisé pour la guerre, et rentre au Japon.
Dès 1950, Itsuo Tsuda va étudier la récitation du Nô avec Maître Kanze Kasetsu. A l'époque, il travaille pour Air-France à Tokyo,en tant qu’interprète.
Vers l'âge de trente ans, Itsuo Tsuda débute le seitaï  avec Maître Haruchika Noguchi, formation qui dura une vingtaine d'années. Noguchi était autodidacte ; il découvrit que le corps peut inconsciemment se régénérer, se réajuster plus précisément et ceci sans effort conscient grâce à ce que les médecins appellent le système extra-pyramidal qui court-circuite le système nerveux volontaire.
Noguchi a formulé « Zensei Kun », préceptes de la vie pleine qui permettront de comprendre mieux sa pensée.

aikido,montlucon asptt,itsuo tsuda

Maître Haruchika Noguchi avec Itsuo Tsuda

Zensei Kun

    « Ceux qui vivent, meurent un jour. On vit parce qu’on meurt. Mais il ne s’agit pas de mourir un jour : à chaque instant, on s’achemine vers la mort. On a beau rire ou pleurer, n’empêche qu’on est en train de mourir. On appelle « vie », ce fait d’avancer à chaque pas vers la mort.

    Il y a ceux qui vivent chaque instant, et d’autres qui meurent chaque instant.

    Ceux qui s’acharnent à acquérir les avantages matériels, sont en train de mourir, ce sont les avantages matériels qui vivent à leur place.

    Il en est de même avec ceux qui sont prisonniers de leur connaissance, esclaves des règles imposées, ou ceux qui, trop soucieux d’éloges ou de critiques, s’inquiètent du regard des autres.

    Vivre vraiment dans cette vie où l’on est en train de mourir, c’est la voie de la vie pleine. »


Il découvre l’Aïkido,en servant d'interprète à André Nocquet qui se rendait à l'Aïkikaï en tant qu'uchi-deshi.
Il a quarante-cinq ans quand il rencontre Maître Ueshiba, le fondateur de l'Aïkido, dont il sera l'élève jusqu'à la mort de celui-ci en 1969. Il étudie dix ans avec O Senseï.

aikido,montlucon asptt,itsuo tsuda

O Senseï et Itsuo Tsuda au second plan

Après la mort de Morihei Ueshiba et de son père, il stoppe son travail et retourne à Paris. Il fait la connaissance également du Maître Zen Taisen DESHIMARU.
Dans les années 70, il il parcourt l'Europe afin de faire connaître son approche où il associe la pratique du mouvement régénérateur" Katsugen undo" à la pratique de l’Aïkido à travers la respiration et l’énergie intérieure. Comme durant sa propre formation à la Sorbonne, Tsuda Senseï incite ses élèves à faire leur propre recherche, à être le propre maître de leur parcours, en vérifiant par eux-mêmes les inter-actions de leurs expériences.


Maître Tsuda a choisi le nom de l’École de la Respiration, en essayant de traduire l'idée du ki.


Maître méconnu, écrivain et philosophe, il publie en 1973 son premier livre Le Non-Faire au Courrier du Livre, suivi par huit autres.

Itsuo TSUDA décède le 10 mars 1984 à Paris, à l’âge de 70 ans.

 

LIVRES D'ITSUO TSUDA EN CLIQUANT SUR LA PHOTO

tsuda-itsuo_146_200_1338573340.gif

 

 







Itsuo Tsuda présentation centenaire


 

 

Maître Tsuda.wmv


 

 

Ecole Itsuo Tsuda