Weboscope mesure d'audience, statistiques, ROI
Classement des meilleurs sites et positionnement

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/01/2014

YOSHIMITSU YAMADA

Yoshimitsu Yamada est né à Tokyo en 1938. Il a commencé l'Aïkido en 1955, à l'âge de 17 ans.


Son père a été élevé par la famille de Tadashi Abe, c'est pour cela que l'on dit souvent que son oncle été Tadashi Abe. Pendant la guerre, il partit en Corée avec la famille de Tadashi qui y développa un commerce dans une entreprise minière jusqu'à la fin du conflit.


La première fois qu'il vit O Senseï, ce fut pour une démonstration et il fut très impressionné. O Senseï avait été invité par le père de Tadashi, qui, en quelque sorte, était un mécène.


Il est entré à l'Hombu Dojo comme uchi deshi, grâce à une lettre d'introduction de son oncle Tadashi Abe. Nobuyoshi TAMURA et Sadateru ARIKAWA étaient déjà là. La vie au quotidien n'était pas facile au Hombu Dojo, en cette période d'après-guerre : pas de chauffage, nourriture restreinte...

aikido,montlucon asptt,yamada sensei

Seiichi Sugano, Nobuyoshi Tamura, Yoshimitsu Yamada, fellow uchideshi at the Aïkikaï Hombu Dojo c. 1960

A l'époque, le Doshu Kisshomaru UESHIBA, Koichi TOHEI étaient les principaux instructeurs, également avec  Kisaburo OSAWA, Hiroshi TADA, Seigo YAMAGUCHI ou encore Kenji TOMIKI.


Après quelques années, il fut désigné pour enseigner aux soldats américains. Il aimait la culture américaine, et ayant appris l'anglais en parlant avec les enfants américains des bases proches de chez lui quand il était enfant, naturellement ce fut lui qui fut choisi pour ce travail.

Il rêvait de partir pour Paris, pour continuer le travail de son oncle, mais finalement, il partit aux États-Unis en 1964 pour faire une démonstration d'Aïkido à l’exposition universelle de New York. Initialement, Kochi Tohei devait faire ce voyage, mais au dernier moment, il eut un contretemps et fut remplacé par Yoshimitsu Yamada.

A l'époque, bien que l'Aïkikaï originel de New York ait été fondé en 1961 et dirigé par Yasuo Ohara, Yamada devint l'instructeur en chef de l’Aïkikaï de New York. Les débuts furent difficiles, mais les années passant, l'Aïkido se développa.
 Yamada se rendait chaque semaine à Boston, et souvent à Philadelphie.

En 1966  Mitsunari Kanai prit en charge le petit groupe de Boston. Il décéda en 2004.


 Au fil du temps, les étudiants de Yamada ont évolué au point d'avoir leurs propres élèves et ont atteint des niveaux très élevés.
 En 1988, Yamada a invité Seiichi Sugano à rejoindre le dojo, ce qui en faisait l'un des rares dojos en dehors du Japon avec deux 8ème dan Shihan en résidence, jusqu'au décès de Seiichi Sugano en août 2010.
Yamada est président de la Fédération d'Aïkido des États-Unis et président de la Fédération d'Aïkido d'Amérique Latine. En Janvier 2011, Yamada a accepté l'invitation à devenir le patron de l'Aïkikaï d'Australie.

Yamada Senseï n'a rien contre les armes mais ne les enseigne pas. Il laisse ce soin à d'autres.


Depuis la disparition de Tamura Senseï et Sugano Senseï, Maître Yamada continue d'assurer le stage de Lesneven, en Bretagne, qui aura lieu cette année du 12 au 20 juillet 2014.

lire ces interviews :

interview yamada Senseï

 

 

ou ceux-ci par léo tamaki sur son site budo no nayami

interview Yamada Yoshimitsu, l'homme libre

 

ou

Yamada Yoshimitsu shihan au Shumeïkan, Bras

 

 

 

Yoshimitsu Yamada - Instructional Video


 

 

Yamada Senseï Seminar Bernau 2013


 

 

Advanced Aïkido Techniques - Part 1



03/01/2014

ALAIN ROYER... 7° DAN

aikido,commentry,royat,alain royer,thomas gavory

 

Alain Royer débute l'Aïkido en 1968 avec  Gérard Baize au CUC (Clermont Université Club), pendant une dizaine d'années. Il suit également l'enseignement de Tamura Senseï régulièrement jusqu'à l'éclatement de l'UNA. Il choisit la FFAAA avec Christian Tissier comme directeur technique et devient DTR de la ligue d'Auvergne.

Aujourd'hui âgé de 70 ans depuis le 24 décembre 2013, il dirige toujours l'Aïkido auvergnat pour la fédération FFAAA. Ces cours sont suivis assidûment dans son Dojo de Royat et de Clermont-Ferrand.

Il vient d'être nommé 7° Dan... après 45 ans de pratique !!! et toujours autant de dynamisme...

Félicitations !!!

VOICI LA COUPURE DE PRESSE DE "LA MONTAGNE"

cliquer dessus pour afficher en grand

Article_Alain_ROYER.jpg

 

19/20 édition clermont soir 2009


foire internationale Cournon 2009


30/12/2013

MORIHEI UESHIBA


Les vidéos de Maître Morihei Ueshiba sont nombreuses sur le net.

Prochainement, je les réunirai sur le blog afin de pouvoir les consulter plus facilement.

En attendant en voici pour les fêtes !

 

 

  AïkidoFounder - Morihei Ueshiba -1935



 

MORIHEI UESHIBA. RENDEZ-VOUS WITH ADVENTURE. 1958


 

 

Morihei Ueshiba - Rare Aïkido Demonstration (1957)


 

 

Rare photos of Morihei Ueshiba - part 1


 

 

Rare photos of Morihei Ueshiba - part 2



 

 

21/12/2013

ANDRE NOCQUET II (suite)

SUR LE SITE GHAAN.COM

POUR UNE BIOGRAPHIE PLUS PRÉCISE...  lire

 

 

Biographie de Maître Nocquet

 

 

 

 

Maître Nocquet sur France Culture 1988

 

à écouter, document exceptionnel !


podcast

 

ou à télécharger :


interview_france_culture_1988.mp3

 

 

 

MAITRE ANDRÉ NOCQUET BERCY 1989


 

 

20/12/2013

TAMURA SENSEÏ

 

tamura.PNG

 

Ceci est l'article paru dans "KARATE/BUSHIDO" HORS SÉRIE de mai/juillet 2005.

 

Cliquer une fois pour le plein écran et une deuxième fois pour agrandir l'image.

1.png

2.png

3.png

4.png

5.png

 

Tamura senseï Lesneven 2005 - travail aux armes


 

LESNEVEN 2005



19/12/2013

ANDRE NOCQUET

 

 André Nocquet est né en 1914 dans les Deux-Sèvres.

Il pratiqua la gymnastique et l'enseigna.

En 1938, il entendit parler du judo et devint à 24 ans élève de Maître Kawaishi, le fondateur du Judo Français.

56ème ceinture noire Française, il découvrit l'Aïkido en 1949 avec Minoru Mochizuki, puis en 1952 grâce à Maître Tadashi Abe. Ce dernier le recommanda à son vénéré Maître Morihei Ueshiba.

Il partit au Japon du 12 juin 1955 au 26 novembre 1957, directement en tant qu'Uchi-Deshi, à la demande d'O SENSEÏ.

 En 1962, il est désigné représentant pour la France par Maître Ueshiba Morihei.

 

 

Morihei Ueshiba, Nobuyoshi Tamura, and André Nocquet in Tokyo (1956)



Avec la coopération de Nobuyoshi Tamura, il œuvra pour une unification des pratiquants français.

 

 

Aïkido - Les coulisses de l'exploit - Maître Nocquet - 1964



 

En 1988, il créa avec ses élèves le Groupe Historique d'Aïkido André Nocquet (GHAAN) au sein de la FFAB, ce qui lui permit de transmettre son enseignement de manière indépendante tout en gardant un rôle de conseiller technique pour la FFAB.

 

 

aikido,montlucon asptt,nocquet

Andre Nocquet avec Tamura et Mochizuki

(site de guillaume Erard)

 

 

Maître Nocquet est mort en 1999, le 12 Mars.

 

 

18/12/2013

TOMIKI KENJI

 

Tomiki Kenji est né le 15 Mars 1900 dans la  préfecture d'Akita , située au nord-Ouest de l'île de Honshū, au Japon.

Il a commencé les arts martiaux par le judo à l'âge de 10 ans. Il a rencontré Jigoro Kano,le fondateur du Judo Kodokan en 1920, lorsqu'il était 4°dan de Judo. Le jeune Tomiki a été très marqué par la pensée de Jigoro Kano, qui voyait le Judo comme une "auto-amélioration" et une éducation sanitaire.


C'est en 1926 qu'il rencontra pour la première fois Morihei Ueshiba à Tokyo. Il adhéra immédiatement à son art et fut impressionné par la maîtrise des techniques de Jujitsu d'O Senseï.

En parallèle avec des études universitaires, il étudia avec Morihei Ueshiba. Il trouvait que l'art d'O Senseï était un complément indispensable à sa recherche en Judo.

Il devint professeur de collège et, entre 1931 et 1934, il passait son été et les vacances d'hiver à étudier au Kobukan à Tokyo avec Ueshiba Senseï. Il démissionna de son poste d'enseignant en 1934 et se rapprocha du kobukan.


Il participa à la préparation du manuscrit «Budo Renshu", manuel des techniques d'O Senseï.

Tomiki a rencontré Jigoro Kano pour la dernière fois en 1936 avant de partir pour la Mandchourie. Lors de cette réunion, Kano  a encouragé Tomiki à poursuivre ses études d'Aïkijujitsu , car il avait une très haute estime de Morihei Ueshiba. Jigoro Kano a d'ailleurs envoyé plusieurs de ses élèves avancés étudier avec O Senseï. Le plus connu était Minoru Mochizuki en 1930.


En Mandchourie, en mars 1936, il devint instructeur et enseigna à l'armée puis en 1938 à l'université en remplacement de Rinjiro Shirata, l'un des meilleurs élèves d'avant-guerre de Ueshiba, qui dut s'enrôler dans l'armée japonaise en 1937. Shigemi Yonekawa, un autre étudiant avancé de Morihei Ueshiba l'aida dans sa tâche pour un temps.

 

 

Kenji Tomiki avec Senseï Morihei Ueshiba à Kenkoku University (Manchourie) en 1942

 


Grâce aux efforts de Tomiki, l'Aikibudo devint une matière obligatoire pour les étudiants de Judo et de Kendo. Hideo Oba fut un de ses proches pour l'aider dans la formation de personnel enseignant.

O Senseï fit des voyages réguliers en Mandchourie à cette période et Tomiki Kenji  fit des progrès importants. Il mit en place sa théorie du Judo Complet en associant le" kumi de judo" (JUDO PRISES) correspondant au Kodokan Judo et "Hanare de Judo" (Judo séparés) correspondant à l'Aïkido.


Morihei Ueshiba adopta le classement dan à cette époque et Tomiki fut nommé 8° Dan en 1940.


A la fin de la guerre, Tomiki fut fait prisonnier et se retrouva dans un camp en Sibérie. Il fut libéré après trois ans et revint au Japon en 1948.  

Il rejoignit l'université de Waseda en 1949 pour y enseigner le judo et enseigna également une fois par mois à l'Hombu Dojo Aïkikaï jusqu'en 1950.

Il développa un système de compétition pour l’Aïkido. 

En 1964, il fut promu 8ème Dan en Judo .

En 1967, il ouvrit le Dojo Shodokan.

Il voyagea pour développer son style aux États-Unis, en Australie, au Royaume-Uni…


 En 1970, il partit en retraite et organisa le premier Tournoi National Japonais d’Aïkido.

En 1974, il fonda la "Japan Aikido Association".

En 1975, il devint le Vice-président du Nippon Budo Gakkai.

En 1976, le nouveau centre Shodokan et dojo principal de la J.A.A. ouvrit à Osaka, il en fut le directeur.

Kenji Tomiki décéda le 25 décembre 1979.

 

TOMIKI AÏKIDO :

KORYU NO KATA, RANDORI NO KATA, KAKARI GEIKO,

HIKITATE GEIKO, RANDORI GEIKO


 

  AïkidoTomiki Kenji Senseï 


16/12/2013

OLIVIER GAURIN

 

 

J' ai lu "Comprendre l’Aïkido" d'Olivier Gaurin, il y a plusieurs années et ce livre ne m'a pas laissé indifférent.

Plus qu'à l'aise avec l'agencement des mots entre eux, il donne une leçon extrêmement précise de notre discipline, s'interroge, nous interroge et surtout nous fait partager ses réflexions et déductions très pertinentes.

Michel Laurent (Cournon et Riom) m'avait parlé de lui et de ses ouvrages.

J'ai d'ailleurs prêté ce livre il y a peu de temps... à lire donc !

 

Entretien avec Olivier Gaurin : Un Aïkidoka sur la Voie de la Disgrâce article de

 


 

 

ARTICLES D’AÏKIDO JOURNAL à lire pour aller plus loin

13/12/2013

Dominique Valéra ... à la Fête de l'Aikido en 2012

DOMINIQUE VALERA.PNG

"Ce qu'a fait Dominique Valéra, on l'a bien vu, sur les mêmes principes, ce qu'il a fait, c'est de l'Aïkido dans le sens où c'est ce que le Karaté devient quand il est parfaitement fait."C. TISSIER.

 

La Fête de l'Aïkido le 23 et 24 juin 2012 à Institut National du Judo a permis aux participants de pratiquer l'Aïkido, le Kinomichi, l'Aïkibudo ainsi que le Karaté.


Nous nous arrêterons sur le Karaté avec Dominique Valéra.

Dominique Valéra est champion du monde de karaté, 9e dan de karaté et 9e degré de full-contact.

Il a un palmarès sportif impressionnant. Il parcourt le monde afin de dispenser ses connaissances gigantesques tant sur le plan technique qu'humain avec son approche interdisciplinaire.


Durant ce stage, Dominique Valéra a réussi à créer une ambiance de travail, dans la bonne humeur avec toujours beaucoup d'humour.


Comme le dit Christian Tissier : "il arrive à ne pas utiliser ses percussions mais à travailler dans le sens de la souplesse et de la facilité, car dès l'instant où il y a force, il n'y a plus de souplesse."
Il a pointé son intervention sur la notion de poings/pieds, se servir de ceux-ci par rapport à la distance et surtout à la situation. S'adapter toujours à la situation : si on est trop loin, utilisation des jambes, un peu moins loin, des poings, plus court, genou et coude. Il est important de déstabiliser son adversaire et surtout arrêter de tout vouloir codifier (oui, mais s'il fait ceci... et si... et si...), il faut toujours revenir à la situation !


Il a proposé un parcours de réflexion entre les deux disciplines voisines et complémentaires : Karaté/Aïkido. Après un travail basique, bloquer et mettre en application, jusqu'au travail en "Sen no Sen"où je suis avec le partenaire, en harmonie, sans heurts, mais dans la continuité du mouvement.

Il est impressionnant de voir les similitudes entre les deux pratiques, de voir l'aïki dans le karaté.

 

PARTIE 1


 

PARTIE 2


12/12/2013

CHRISTIAN TISSIER

Christian Tissier n'est plus à présenter.

Chef de file de la FFAAA, il part à l'Aïkikai Hombu Dojo à l'âge de 18 ans, et s'y entraîne pendant sept ans.

Parmi les professeurs qui l'ont inspiré, il y a Seigo Yamaguchi, Kisaburo Osawa et le deuxième doshu Kisshōmaru Ueshiba.

cliquer sur le lien du site de Guillaume Erard  ci-dessous.

Biographie de Christian Tissier Shihan, 7e Dan Aikikai

 

 

 

UNE AUTRE INTERVIEW EN VIDÉO DE STANLEY PRANIN


 

 

 

Un travail très important sur la notion de henka